Un Mauritanien mène la médiation entre deux pays africains

Résultat de recherche d'images pour "mohamed el hassen ould lebatt"Le diplomate mauritanien Mohamed El Hassan Ould Lebat, mandaté par l’Union africaine, dirige la médiation entre le Soudan et l’Éthiopie pour résoudre le différend frontalier croissant entre eux.

Ould Labat, selon une source citée par l’Anatolie turque, a officiellement commencé la mission de médiation mercredi soir.

La source a indiqué que Ould Lebat effectuerait une visite urgente dans la capitale soudanaise, Khartoum, sans plus de détails.

Ni l’Union africaine, Khartoum ou  Addis-Abeba n’ont communiqué les détails de cette médiation.

Ould Lebat était , à la fin des années ,ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie, puis ambassadeur de son pays en Éthiopie, et représentant permanent de la Mauritanie auprès de l’Union africaine entre 2003-2005.

l’Union africaine l’a désigné comme son représentant à Kigali , la capitale de la République centrafricaine, pour aider à rétablir la stabilité et la paix civile là-bas à l’époque.

Il est retourné au siège de l’Union africaine depuis 2017 en tant que conseiller stratégique du président de la Commission africaine et a traité des dossiers, notamment la crise politique au Congo.

Ould Lebat, en tant qu’émissaire de l’Union africaine, a également mené avec succès des négociations de réconciliation entre les partiesimpliquées dans  la crise soudanaise en 2019, après que l’armée a renversé le régime d’Omar el-Béchir.

Depuis quelque temps, la frontière soudano-éthiopienne connaît des tensions. Le 31 décembre, Khartoum a annoncé que l’armée avait pris le contrôle de tout le territoire de son pays dans la zone frontalière «Al Fashaqa» avec l’Éthiopie.

Le 13 janvier, l’ambassadeur éthiopien à Khartoum, Petal Amero, a accusé l’armée soudanaise de s’être emparé de 9 camps à l’intérieur du territoire éthiopien, depuis novembre dernier.

Le Soudan demande l’établissement de bornes frontière avec l’Éthiopie sur la base de l’Accord de 1902 signé à Addis-Abeba le 15 mai de la même année, entre l’Éthiopie et la Grande-Bretagne (au nom du Soudan), et son premier article clarifie les frontières internationales entre les deux pays.

 

Source  : https://www.anbaa.info/?p=62397

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire