Parlementaire: les policiers de la sécurité routière ont refusé de traiter ma plainte parceque je ne parle pas l’arabe ou le hassaniya

Le député Idrissa Camara a déclaré que les policiers de la  sécurité routière dans la wilaya de  Nouakchott Ouest  ont refusé- sous prétexte qu’il ne parle pas l’arabe ou le hassaniya-de traiter une plainte qu’il voulait  déposer contre une personne qui avait heurté sa voiture.

 

Camara a ajouté, dans une déclaration à Al-Akhbar ,qu’il s’était plaint à la police nationale , qui l’a référé à la sécurité routière, mais l’agent de la réception de cette institution, au niveau de la wilaya , lui a signifié que sa plainte n’est pas recevable.

Il a expliqué qu’il s’est présenté à l’agent en question et a déclaré qu’il est un soninké , citoyen mauritanien et parlementaire, et que le fait qu’il  ne connait pas l’arabe ou  le hassaniya n’annule pas son droit légal.

Le député  Idrissa Camara a déclaré qu’il avait pris une photo du poste de police où il se trouvait  mais l’agent lui a dit qu’il n’est pas autorisé à faire cela et a entrepris de contacter sa hiérarchie .

Le parlementaire a confirmé avoir été surpris, après son retour à l’intérieur du poste de police ,  qu’il y avait de nombreux agents de la sécurité routière parlant français, y compris le réceptionniste qui a refusé de traiter sa plainte.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/31075

Traduit par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire