Le président de la FFRIM dévoile son programme de candidature pour la présidence de la CAF

Le président de la FFRIM dévoile son programme de candidature pour la présidence de la CAFCentre d’Informations Internet de Chine – Le président de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM) Ahmed Yahya a présenté ce samedi son programme de candidature à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF) sous le slogan « Ensemble pour le football africain ».

Le candidat a promis le déploiement du système FIFA Connect au sein de chaque association membre pour préserver les intérêts des clubs, des joueurs et des centres de formation africains.

Le Mauritanien s’est engagé à décentraliser la CAF en intégrant chaque président d’Union zonale au Comité exécutif de la CAF avec une voix consultative et en dotant chaque Union zonale d’un siège fonctionnel avec un personnel administratif autonome.

Selon le volet Infrastructures de son programme, il prévoit de faciliter à chacun des 54 pays africains un stade répondant aux normes internationales et des installations d’entraînement de qualité.

Le candidat a exprimé son souhait d’augmenter le nombre d’équipes et de matchs de Ligue des champions CAF et de la Coupe de la Confédération.

Ahmed Yahya veut également moderniser la CAF à travers la création d’un département Big Data au sein de la CAF pour mettre la data au cœur du processus de développement, d’analyse et de décision du football africain.

Le candidat a dévoilé son intention d’assurer une meilleur transmission TV des matchs sur l’ensemble du continent afin d’ouvrir de nouvelle opportunités commerciales.

L’Ivoirien Jacques Anouma, le Malgache Ahmad Hamad (candidat sortant), le Mauritanien Ahmed Yahya, le Sénégalais Augustin Senghor et le Sud-africain Patrice Motsepe sont les cinq candidats en lice pour le poste de président de la CAF.

Le 27 mai 2019, Ahmed Yayha a été élu à la présidence de la Fédération mauritanienne de football pour un troisième mandat de quatre ans.

Source: Agence de presse Xinhua
via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire