Les agents de la météo,privés de leurs droits interpellent le président de la républque et le gouvernement..

Résultat de recherche d'images pour "office nationale de la météo mauritanie"Après plus de 37 ans de loyaux services rendus au pays , en assurant la sécurité aérienne des avions atterrissant dans les régions intérieures dupays, les agents de la météo ayant atteint en 2017, l’age de la retraite ont été simplement renvoyés de leur emploi sans la moindre indemnité de départ à la retraite prévue par la loi  et au niveau de la caisse nationale de sécurité (CNSS)  sans pouvoir bénéficier de la   pension de retraite

 

Leur employeur, l’Office National de la météorologie (ONM) qui n’a plus payé ses cotisations réglementaires à la CNSS, depuis plusieurs années n’ a avancé aucune preuve justifiant cette violation des lois , hors norme, honteuse et arbitraire .

Aussi, voilà plus de trois ans, que les agents de la météo qui ont , en prenant l’exemple d’ Atar, capitale de l’Adrar,  assuré depuis 1997 la veille aéronautique (rôle de la tour de contrôle)  de l’envol et  atterrissage des centaines de vols hebdomadaires débarquant des milliers de touristes sur l’aéroport international d’Atar. Lesquels touristes ont apporté à la Mauritanie une contribution considérable en  devises et  au développement économique et social du pays.

Ces mêmes agents météo ont assuré le suivi sécuritaire aérien de tous les vols réguliers et/ou officiels  dont, entre autre , un avion qui assurait de 2013 à 2016 le transport de l’or (venant d’akjoujt par camion) d’Atar vers Dakar. Cet avion s’envole chaque jour à une heure du matin d’Atar, débarque sa cargaison à Dakar et revient à Atar à cinq heures du matin.

Il n’est que s’imaginer , les peines, insomnies et embarras que subissent ces agents, en période de chaleur,de froid et dans leur vie personnelle et familiale.

Face à cette situation inique, ces braves citoyens continuent depuis 2017 ,de taper à toutes les portes dont la justice saisie par la voie d’avocat . En vain!!!

Ils se disent aujourd’hui, prêts à tout compromis ,pouvant débloquer leur situation, dont le payement -par eux mêmes- de la cotisation CNSS, due à leur employeur l’ONM, aux fins que les pensions de retraites- au moins-  leur soient allouées.

Ces agents météo, du reste ne dépassant pas une dizaine de personnes, interpellent le président de la république et le gouvernement pour que justice leur soit rendue.

Il importe de rappeler que:

Dans les différentes stations de météorologies implantées dans les wilayas du pays, les agents étaient recrutés et exerçaient pour le compte de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) et tout y allait très bien, jusqu’en 1994. L’État mauritanien a , par décret N° 94-150 du 15 décembre 1994 , créé la Société des Aéroports de Mauritanie (SAM)  et les agents de la météo y étaient transférés. Par la suite, le même État mauritanien a , par décret N° 140-2006 en date du 14 décembre 2006, créé  l’office National de la météorologie (ONM) pour se substituer aux différentes structures de la météorologie dans le pays.

 

Rédaction adrar-info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire