La Mauritanie souhaite inscrire l’Epopée de Samba Guéladiegui à l’Unesco

La Mauritanie va solliciter l’inscription de l’Epopée de Samba Guéladiegui  auprès de l’UNESCO, pour son  classement en tant que patrimoine de l’Humanité.L’annonce officielle a été faite par le premier ministre Mohamed Ould Bilal, mercredi 27 janvier, lors de la présentation du bilan du gouvernement au cours de l’année écoulée, à l’Assemblée nationale. Le gouvernement mauritanien s’attèlera  à la préparation et au dépôt de ladite candidature auprès de l’UNESCO. Dans la même veine, une démarche similaire sera  également  formulée pour le  système mauritanien d’enseignement originel de la calligraphie arabe.

Face aux députés, Ould Bilal a rappelé  que le gouvernement a procédé  l’année dernière,  à un inventaire, au classement et à l’indexation des manuscrits des Wilayas de la vallée du fleuve. Ces différentes actions s’inscrivent, justifie le premier ministre,’’ dans l’axe majeur du programme du Président de la République qui  fait de ‘’ la mise en place d’une société fière de sa diversité et réconciliée avec elle-même’’.

Toutefois, l’idée remonte au passage au département de la Culture et de l’Artisanat de Mme Hindou Mint Aïnina.Lors d’une visite qu’elle avait effectuée en août 2015,  au site  de l’ancien Djéol,  terres de Samba Guéladiégui, prince de Djéol, elle avait annoncé  le lancement du processus  de  l’inscription de l’épopée de Samba Guéladjégui  et de la légende de Wagadou dans la liste du patrimoine culturel national matériel. Madame la ministre avait à l’époque réitéré  la volonté du gouvernement  de recenser afin de préserver  et de développer le patrimoine culturel national.

Pour rappel, Samba Guéladio Djégui  est, selon divers  auteurs  et écrits,  un prince dényanké, descendant de Koli Téguella qui a fondé la dynastie Dényankobe, au XVIe siècle.  21e Satigui, il aura régné une décennie, après avoir succédé à Konko  Boubou Moussa

Le calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire