Vient de paraître : Ne les oublions pas, un livre de Ely Salem ould Khayar

Vient de paraître : Ne les oublions pas,  un livre de Ely Salem ould KhayarCridem Culture – Préface de Abdelkader ould MohamedIn Memoriam

La disparition des êtres chers provoque , inévitablement, une forte envie de chercher les propos qui réconfortent les personnes endeuillées. Vu sous cet angle, l’hommage aux morts qui fait partie de la condition humaine serait comme le bon sens la chose au monde la mieux partagée.

Mais quand il s’agit de rendre hommage à des illustres disparus dont le rôle a été déterminant dans la vie d’une nation déterminée, ce bon sens, en apparence anodin, traduit, au fond l’ambition d’écrire l’histoire et des l’inscrire dans l’éternité.

Dans l’histoire de la civilisation islamique ce genre littéraire prisé chez les milieux savants trouve son illustration par le classique ouvrage de wafayat al a’yan de ibn khalan ( nécrologie des notables).

C’est par le biais de ce genre que notre cher Ami et frère Ely Salem oulld khayar a trouvé l’inspiration qui soulage et réconforte ses compatriotes en maintenant vivace le souvenir des personnalités qui ont marqué de leur empreinte l’histoire contemporaine de la Mauritanie.

Le lecteur est, donc invité par cette lecture variée qui reflète la Mauritanie en noir et blanc et dans ses couleurs, à chercher le visage de ces illustres regrettés qui ont rendu des grands services à la Nation.

Ce faisant, l’auteur a restitué une partie de nous même que nous avons perdu et qui malgré ou à cause de sa tragique disparition reste omniprésente dans notre imaginaire collectif.

Ce louable travail qui constitue, indéniablement, une précieuse contribution patriotique à la construction d’un Panthéon de la mémoire nationale serait , à ma connaissance, une première du genre.

Je dois avouer qu’elle suscite de ma part une certaine jalousie ( normale chez les marabouts) car j’avais l’intention de compiler les hommages que j’ai eu à rendre in memoriam à des illustres disparus.

Néanmoins, je suis, quelque part, consolé par le fait que le promoteur du remarquable journal Adrar info, mon frère et Ami Ely Salem, un authentique atarois de Kanawal qui est en plus, qui plus est, un ex camarade progressiste de la première génération de nos ancêtres les kadihines, soit le premier à mettre à exécution cette idée généreuse qui rend à travers les nombreux hommages mérités aux illustres disparus, un vibrant hommage à la patrie.

Abdelkader ould Mohamed

—-

Ceux qui sont intéressés par ce livre édité gratuitement par EPS (www.eps.mr) peuvent contacter l’auteur, Ely Salem, directeur de publication d’Adrar Info : 22.04.64.40

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire