Chiens et femelles de chacals au sein de l’Université de Nouakchott

Ce matin, j’ai emmené ma fille Habiba à l’université. Elle m’a dit que son cours se terminerait à dix heures du matin; J’ai donc décidé de rester non loin de là , pour la ramener à la maison , mais  je ne savais pas trop où attendre.

J’ai repéré un garde à la porte sud de la faculté des sciences et de technologies. J’ai pris l’initiative de lui a demandé s’il prépare le thé. Il  m’ a répondu gentiment : «Oui..Prenez place  »

Au cours de cette séance de thé  matinale  avec le gardien ,en plein air et un froid mordant, j’ai remarqué des chiens avec des traits de chacal  proéminents; Ils jouent et se tiennent le cou tout comme les petits chacals chassent  et  tiennent leurs proies.

J’ ai  interrogé le garde à ce sujet . Il m’a répondu : «Ces bêtes sont la reproduction de chiens mâle et  femelles chacals . Ici, au sein de l’université, l’accouplement des chiens et des chacals est répétitif. Cela a abouti à un troupeau de quelque centaine;

Ces animaux vivent dans les enceintes de chaque faculté  et derrière les murs  dans l’étendue ouverte autour de l’université. Certains d’entre eux vivent avec nous et sont devenus des animaux de compagnie, mais ils sont  féroces la nuit. Moi même,  j’ai distribué des chiots mâles à toutes les personnes  qui désirent  les élever  mais  les femelles sont restées ici.

Le garde a poursuivi son discours  en disant: Dans l’enceinte de la faculté des arts , il y a une énorme chienne – chacal. Elle ne s’ attaque pas  directement aux élèves, mais elle peut s’attaquer à quiconque la provoque.

Je lui ai demandé  comment permettriez -vous à ces bêtes de rester dans  le campus universitaire?

Il m’a confirmé  que les gardes les chassent  tous les jours; Mais elles  reviennent souvent. Ses chiens- chacals, jouent près de notre planche, en plein air et ramassent les morceaux de pain qu’ on leur lance .

J’étais étonné qu’elles mangent du pain!!! Le gardien m’ a signifié qu’ il n’y a pas beaucoup de nourriture, et le froid est mordant.  Elles se sont  donc habituées à manger du pain ,des biscuits et tout ce qu’elles trouvent.

J’ai répété la question: combien de chiens ou de chacals  hybrides vivent sur le campus universitaire? Il a répondu: Peut-être une centaine; Certains sillonnent les zones lointaines désertiques   et certains viennent au sein du campus universitaire.

Je me suis dit que les autorités compétentes devraient assurer la protection de tous les étudiants,  en vaccinant ces chiens hybrides errants. Ou en le transférant du campus universitaire vers une destination appropriée;

Il n’est pas nécessaire peut être  de les tuer; Ce sont des animaux en apparence adorables; Ils ont besoin de nourriture.

Les pauvres gardiens sont incapables de subvenir à leurs propres besoins et  ceux de leurs familles. Qu’en est-il d’eux, lorsqu’ils partagent leur pain quotidien avec les chiens  ou chacals domestiques de l’université?

Abdoullah Bouna

Source : https://www.anbaa.info/?p=61701

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire