Tourisme : Pierre Fritsch raconte sa marche à pied Tidjikja-Kaédi aprés celle de Chinguetti-Tidjikja

L’image contient peut-être : ciel, montagne, plein air et natureSalut les amis, après 7 jours et 175 km dont 100 en hors piste intégral, je viens d’installer mon bivouac sur une falaise à 200m de hauteur face au coucher de soleil à 11km de la petite ville d Achraim sur la route de l’espoir qui relie la Mauritanie au Mali qui n’est plus qu’à 200 km à l’est, tout comme le Sénégal, qui lui est à 200 km au sud.
Je m’éclate désormais comme un petit fou, j’ai vu 5 crocodiles, deux chacals, deux troupeaux d’ânes sauvages dont l’un comptant 60 individus, et même deux singes alors que je ne savais même pas qu’il y en avait en Mauritanie.
Juste avant de quitter le goudron, je me suis fait interviewer par la télé mauritanienne, et donc certains villageois connaissaient mon existence quand j’ai traversé leur village.
La Mauritanie est un trait d’union entre le Maghreb et l’Afrique noire, et désormais c’est brutalement dans cette deuxième que je suis entré.
Les éleveurs nomades ont laissé la place aux cultivateurs qui sont installés dans de rares ilot de verdure créé grâce à d’énorme digues captant l’eau de la très courte saison des pluies. Je ne trouve plus de pain dans ces villages, on y mange d’autres céréales dont je ne connais pas le nom, la langue aussi a changé, et mes faibles notions d’arabe et de Hassania ne me servent plus à rien, sauf pour les chiffres qui sont restés les mêmes.
Évidemment, personne n’a jamais vu de touristes ici : une fois, les femmes et les enfants se sont enfuis à mon approche, j’ai du chercher l’eau seul au puits,
J’alterne les paysages archi plat avec les zones montagneuses et quelques rares vallée perdues et cultivées. C’est absolument magnifique !
Je suis désormais en forme, et j’ai retrouvé mon appétit. Hier j’ai même fait une étape marathon hors piste à travers les montagnes rocailleuse de 29 km.
Après une nuit de repos et de lavage à Achraim demain, je repartirais après demain pour la dernière ligne droite de 200 km vers Kaedi sur le fleuve Sénégal.
Profitez bien de la neige, ici il fait 33 le jour et 19 au réveil !
Ps: alors que je m’apprêtais à allumer le feu j’ai surpris un petit chacal tout mignon à 10 mètres de ma tente. On s’est regardé dans les yeux et il s’est enfuis quand j’ai augmenté la puissance de ma frontale. Pas question de partager mes spaghettis sauce tomate fromage avec lui !
Bon j’espère qu’il n’y a pas de hyènes dans le coin, je vais pas mettre les boules quies ce soir…
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire