Le Polisario regrette la position des Nations unies quant à la construction d’une ceinture militaire marocaine qui empêche ses membres d’atteindre Guerguerat

Le Front Polisario a exprimé ses regrets face à la position des Nations Unies et du Conseil de sécurité sur la récente opération de l’Armée royale marocaine, qui  a permis de déloger ses membres de la région de Guerguerat et de construire une ceinture militaire qui empêchera à l’avenir ,ses éléments d’atteindre cette zone ,à l’extrême sud de la région du Sahara occidental, aux frontières du nord de la Mauritanie, où se situe le point de passage le plus vital  en Afrique.

Dans le discours de clôture de sa troisième session ordinaire, mercredi, le Polisario a déclaré qu’il regrette «l’échec du Secrétariat général des Nations Unies et du Conseil de sécurité à tenir le Maroc , partie responsable de la violation  du cessez-le-feu» .

Et cela – selon le communiqué – à travers l’invasion par l’armée marocaine de la zone démilitarisée … et la construction d’une nouvelle ceinture tampon militaire.

Le Front Polisario a également dénoncé la déclaration , le 10 décembre 2020, du président américain sortant Donald Trump concernant le Sahara occidental .

Il a également fermement condamné la visite du secrétaire d’État adjoint américain pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, David Schenker, dans les villes d’ El Ayoun et de Dakhla au sahara occidental  .

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=61598

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire