Les marchands de chameaux manifestent contre la zone franche

جانب من مظاهرة تجار الإبل صباح اليوم أمام مبنى الولاية  احتجاجا على المنطقة الحرة De nombreux chameliers et bouchers ont manifesté ce matin devant le bâtiment de la wilaya de Nouadhibou, pour exiger qu’ils trouvent une place dans le nouveau marché aux bestiaux que la zone franche a éloigné.

Le président  de la Fédération des bouchers de Nouadhibou Bayat Maham a déclaré que la zone franche avait  coordonné avec les vendeurs de moutons et de vaches et les avait autorisés à rester avant qu’ils ne soient surpris, il y a quelques jours par la décision de les expulser.

Ils avaient soumis des demandes à la zone franche qui leur avait dit  qu’ils n’ont  d’autre choix que de s’installer dans le nouveau marché, a-t-il dit.

Ould Moham a a indiqué qu’ils ne s’opposent pas au départ en principe, mais que le lieu ne comporte pas  un espace suffisant, pour contenir  un abattoir d’abattage des chameaux et  un endroit où les gros camions peuvent se garer en plus d’un endroit pour exposer les chameaux.

Ould Maham a signalé que la réponse de la zone franche à leur égard est la suivante: « il est trop tard et vous n’avez que vous adapter au nouveau marché ».

À son tour, le marchand, Abd al-Moukhtar, a déclaré à Al-Akhbar qu’il y avait environ 600 personnes qui n’avaient pas été consultées par la zone franche et n’avaient pas discuté avec elles de leur place sur le nouveau marché.

Elles ont donc été surprises par la décision de les expulser*. Ould Moukhtar a indiqué que la zone franche a insisté sur la décision de déménagement  sans consultation, avertissant que le nouveau marché ne pouvait pas les accueillir.

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/30281

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire