La Mauritanie s’apprête à annoncer le rétablissement des relations avec Doha …

Une source de haut niveau a révélé au journal « anbaa Info  » que le gouvernement mauritanien annoncerait, dans les prochains jours, le rétablissement des relations diplomatiques entiéres avec l’Etat du Qatar, qui ont été subitement  interrompues à l’époque de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

La reprise des relations attendue entre Nouakchott et Doha intervient dans le cadre du rapprochement Golfe-Golfe. Rapprochement dont la Mauritanie s’est félicité,dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le rapprochement du Qatar avec l’Arabie saoudite et les Émirats, s’est  illustré aujourd’hui, mardi, par  la visite de l’émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, en Arabie saoudite, à la tête de la délégation de son pays au 41e Sommet du Golfe.  C’est  sa première visite dans le Royaume ,depuis le déclenchement de la crise du Golfe.

Le cabinet de l’Émir  du Qatar a déclaré ,dans une brève déclaration ,sur son site Internet ,que le cheikh Tamim bin Hamad, l’émir du pays, avait quitté son pays ce matin, pour se rendre dans le royaume frère d’Arabie saoudite.

,  Cheikh Tamim dirige la délégation de l’État du Qatar lors de la réunion de la 41e session du Conseil suprême du Conseil de coopération pour les États arabes du Golfe, qui se tiend dans la wilaya  d’Al-Ula,dans la journée, notant que l’émir est accompagné d’une délégation officielle.

Le 30 décembre, l’Emir du Qatar  a reçu un message écrit du roi saoudien Salman bin Abdulaziz Al Saud, l’invitant à assister au 41e sommet du Golfe dans le Royaume.

Il s’agit de la première visite de l’émir en Arabie saoudite, depuis le déclenchement de la crise du Golfe il y a plus de trois ans et demi car il s’était absenté du sommet tenu l’année dernière dans le Royaume et a envoyé  à sa place, le Premier ministre et ancien ministre de l’Intérieur Cheikh Abdullah bin Nasser Al Thani a été délégué dans ce qui était considéré comme la plus haute représentation qatari à l’époque.

La participation de l’Emir au sommet intervient après que le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Cheikh Ahmed Nasser Al-Sabah, a annoncé ,dans une déclaration télévisée hier (lundi) qu’il a été  convenu d’ouvrir les  aériennes,terrestres et maritimes entre l’Arabie saoudite et le Qatar, le  même soir, sur la base d’une proposition koweïtienne, à la veille du sommet d’Al-Ula.

On s’attend à ce qu’en tête de l’ordre du jour  du sommet soit l’initiative koweïtienne sous les auspices des États-Unis proposant la réconciliation des états du  Golfe et résoudre la crise entre le Qatar d’une part et l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte d’autre part.

La crise du Golfe a éclaté le 5 juin 2017, après que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte aient rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, affirmant que ce dernier  soutient  et finance le terrorisme et s’ingère dans les affaires intérieures des quatre pays. Des accusations que Doha a maintes fois démenties.

Les quatre pays ont imposé un boycott économique au Qatar et ont fermé, devant lui,  toutes les voies terrestre, maritime et aérienne. Plus tard ils  lui ont ont soumis 13 exigences pour admettre le rétablissement  des relations. Le Qatar a rejeté toutes ces conditions  parce qu’il estime qu’elles concernent sa souveraineté.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=61419

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire