Les opérateurs du tourisme, très mécontents réclament la « subvention Covid19, de soutien »

Tourisme : en une année, la Mauritanie a accueilli 4.000 touristes étrangers Dès la fin de la première vague du coronavirus, qui a duré de février à fin Aout 2020  et dont les conséquences furent désastreuses aux plans économique, social, culturel et politique dans tout le pays, le président de la république Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a annoncé, mercredi 2 septembre 2020, dans une adresse à la nation, un nouveau programme de relance économique avec une enveloppe budgétaire de 240 milliards d’anciennes ouguiyas.

Un mois plus tard, dans un point de presse tenu jeudi 23 octobre 2020, le président de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien(UNPM), Zein El Abidine O. Cheikh Ahmed  a affirmé que 22 milliards de  ce programme national  de relance économique , sont destinés à venir en aide aux  secteurs du tourisme, du transport et de la pêche artisanale.

En effet, à l’instar des autres secteurs, celui  du tourisme a, en particulier, enduré toutes sortes de difficultés dont, entres autres que :

  1. Les hôtels, auberges, campings, restaurants, cafés, buvettes, agences de voyages et bureaux de change  ne cessent de faire face à la récession des visiteurs, le payement des salaires au personnel de maintenance, la cherté des produits d’entretien et de vie, les factures d’eau, d’électricité et parfois de  loyers etc…

 

  1. Les guides, les chauffeurs, les chameliers, cuisiniers  sont restés sans emplois, ni source de revenus, depuis plus de huit mois

 

  1. Les vendeuses de produits artisanaux dans les campagnes, Oasis et villes historiques, les démarcheurs, les traducteurs de rue et accompagnateurs-facilitateurs des touristes  n’ont plus réussi à joindre les bouts de leur vie, au quotidien.

 

Force est de constater que l’année 2020, vient de s’écouler et que tout ce beau monde, attend toujours avec dignité mesurée et civisme patient , l’hypothétique promesse gouvernementale et patronale qu’est la fameuse « subvention Covid19 de soutien »

Aussi, les opérateurs, les acteurs et les bénéficiaires traditionnels des retombées du tourisme, dans le pays ne cachent plus leur mécontentement, voire leur courroux, contre les pouvoirs publics et les dirigeants des secteurs privés.

 

Ils disent  se sentir  ignorés comme des laissés pour compte,dans leur propre pays , ou tout au moins,  des citoyens de moindre importance, au moment où ailleurs, dans les autres secteurs, le gouvernement  apporte des aides consistances ,dont la dernière est celle ,de 1milliard 500 millions d’ouguiyas accordés, lors du dernier conseil des ministres, au secteur de l’enseignement privé.

Selon les opérateurs du tourisme , si le gouvernement n’intervient pas rapidement, les infrastructures, les acteurs  et les opérateurs touristiques, déjà très éprouvés, par les conséquences du coronavirus et l’endurance de la vie courante, risqueront de sombrer dans la faillite irréparable.

Il importe d’agir efficacement et vite, pour sauver ce qui reste de meubles…

 

Rédaction adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire