Le Polisario propose de revenir au cessez-le-feu avec le Maroc en échange d’une condition difficile

Le Front Polisario, qui a annoncé au milieu du mois dernier, l’annulation de l’accord de cessez-le-feu avec le Maroc, a posé une condition difficile à réaliser , en échange d’un retour à la situation qui prévalait dans le cadre de l’accord signé en 1991 sous la tutelle des Nations Unies.

Le front a déclaré ne pas s’opposer à des solutions pacifiques au régalement du conflit dans la région du Sahara Occidental et d’un retour aux négociations avec le Maroc,mais  il pose une condition fondamentale :  sa reconnaissance au sein de l’Union africaine par le Royaume du Maroc.
Le porte-parole du Front Polisario, Hamada Salma Al-Daf, a déclaré mardi ,à l’Agence de presse algérienne  que le front ne « reviendra pas à la table des négociations avec le Maroc, à moins qu’il ne soit reconnu comme un pays souverain et à part entière de l’Union africaine ».
Il a souligné que le Polisario « ne s’oppose pas aux solutions pacifiques, mais est plutôt convaincu qu’une solution pacifique reste le premier objectif. Cependant, il est déterminé à poursuivre la lutte armée, qui bénéficie d’un grand soutien du peuple sahraoui », a-t-il déclaré.
Source : https://www.anbaa.info/?p=61339
Traduit par adrar info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire