Satisfaction à Rabat et Tindouf quant aux résultats de la session du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l’ONU, lors de sa dernière session (lundi) sur le conflit  du Sahara occidental , n’a pas condamné l’intervention marocaine au passage de Guerguerat ni la décision du président américain sortant Donald Trump de reconnaître la pleine souveraineté marocaine sur ledit territoire.

Le Conseil de sécurité a évité de condamner l’intervention marocaine au passage de Guerguerat ni  la décision américaine sur la région du Sahara , contrairement – peut-être -aux attentes du Front Polisario à Tindouf et avec lui l’Afrique du Sud, qui détient la présidence tournante du Conseil .

Par contre cette décision du conseil constitue un  soulagement et une joie à Rabat, qui considére cela comme le début d’un changement de position de l’instance internationale concernant  le conflit .

Le Front Polisario, basé à Tindouf, en Algérie, s’est à son tour empressé de saluer les résultats de la session du Conseil de sécurité, qui n’a pas émis de condamnation au front à la suite de sa fermeture du passage de Guerguerat et sa décision  d’annuler unilatéralement l’accord de cessez-le-feu avec le Maroc.

Le représentant du Polisario à Genève, Omaima Abdel Salam, a déclaré, dans une intervention à l’émission de la première chaîne de radio algérienne, aujourd’hui, mardi, « Le Front Polisario est satisfait des résultats de la réunion du Conseil de sécurité de lundi car il n’y a pas eu de condamnation du Front Polisario ».

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=61115

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire