Le Président de la République: « Notre profonde ambition est pour un Sahel en paix avec lui-même et facteur de paix et de stabilité pour son voisinage et pour le monde »

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président en exercice du G5-Sahel, s’est adressé, vendredi soir, aux peuples des pays du G5-Sahel à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la signature le 19 décembre 2014 de la convention créant cette importante organisation sous-régionale.


Dans son discours, le Président de la République a rappelé que la célébration de la « Journée du G5-Sahel » vise, entre autres, à réaffirmer le refus de la fatalité des sahéliennes et des Sahéliens, et à magnifier notre profonde ambition pour un Sahel en paix avec lui-même et facteur de paix et de stabilité pour son voisinage et pour le monde.

Il a ajouté que malgré les nombreux défis, les pays du G5-Sahel ont fait preuve de résilience pour continuer leur combat contre l’insécurité et engager les plans de relance économique en poursuivant avec vigueur et détermination la lutte contre le terrorisme.

Le Président de la République a fait également remarquer que, au-delà de son coût humain, la pandémie de la COVID-19 a entravé en partie les objectifs des pays du G5-Sahel et a fragilisé davantage leurs économies déjà fortement affectées par  le poids de la dette.

Voici dans son intégralité le discours prononcé par le Président de la République :

« Populations du Sahel,
Partenaires et amis du Sahel,
Mesdames et Messieurs

Le 16 février 2014, à Nouakchott, les chefs d’Etats du Burkina Faso, du Mali, de Mauritanie, du Niger et du Tchad, mus par une très grande volonté politique et sur la base d’une ambition forte pour le Sahel, ont décidé de fonder le G5 Sahel, en vue de coordonner les politiques et stratégies de développement et de sécurité de leurs États respectifs.
La Convention établissant notre jeune organisation ayant été signée le 19 décembre 2014, la Conférence des Chefs d’Etat a décidé, à l’issue du sommet tenu le 6 juin 2017 à Bamako, d’institutionnaliser le 19 décembre comme « Journée du G5 Sahel » dans tous les États membres.

La célébration de la « Journée du G5 Sahel » vise, entre autres, à réaffirmer le refus de la fatalité des Sahéliennes et des Sahéliens, et à magnifier notre profonde ambition pour un Sahel en paix avec lui-même et facteur de paix et de stabilité pour son voisinage et pour le monde.

Cette journée de célébration et de communion entre sahéliens me donne également l’occasion, au nom de mes pairs du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad, et en ma qualité de Président en exercice du G5 Sahel, de m’adresser aux braves communautés de nos pays respectifs dont le bien-être, la quiétude et la sécurité sont notre raison d’être.

Le 25 février dernier la feuille de route de la présidence mauritanienne placée sous le thème « jeunesse et Espoir » ambitionnait de poursuivre efficacement la mise en œuvre des objectifs stratégiques du G5 Sahel.

La réalisation de ces objectifs est aujourd’hui en partie entravée par la pandémie de la COVID-19 qui, au-delà de son coût humain, a fragilisé davantage nos économies déjà fortement affectées par le poids de la dette. A cet égard, je réitère, avec mes pairs, Chefs d’Etat du G5 Sahel, notre demande constante d’annulation immédiate de la dette de nos Etats et de soutien conséquent aux différents plans nationaux, afin d’aider nos pays à surmonter les effets de cette crise multidimensionnelle et à s’engager résolument sur la voie de la paix et de la prospérité.

Malgré les nombreux défis, nos pays ont fait preuve de résilience pour continuer leur combat contre l’insécurité et engager les plans de relance économique.

Nos forces de défense et de sécurité, aux côtés de la Force conjointe du G5 Sahel et des forces internationales partenaires, poursuivent la lutte contre le terrorisme avec vigueur et détermination.

Parallèlement aux efforts importants consentis par nos pays dans le domaine du développement, des projets régionaux d’autonomisation des populations les plus vulnérables sont en cours, avec un partenariat toujours plus développé, notamment avec l’Alliance Sahel. Ainsi, dans le cadre du Programme de développement d’urgence, 18 projets sur 21 sont déjà engagés en plus des projets de résilience et de relance pour faire face à la pandémie de la Covid-19.

Je tiens ici à saluer le lancement de la Coalition pour le Sahel lors du sommet entre le G5 Sahel et l’Union européenne le 28 avril 2020 et l’intense activité diplomatique qui s’en est suivie pour l’opérationnalisation et l’internationalisation de cette Coalition.

C’est le lieu d’exprimer une fois de plus nos remerciements les plus sincères à l’ensemble de nos partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur précieux soutien.

Avec mes frères Chefs d’Etat du G5 Sahel et fort du soutien des populations sahéliennes nous poursuivrons avec détermination cette œuvre si cruciale pour le progrès et la préservation de la paix dans notre sous-région, en Afrique et dans le monde.

VIVE LE G5 SAHEL ! VIVE LA PAIX ! ».

Source : Ami

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire