Somagaz : Le centre d’Atar impose des mesures de précaution aux usagers

Le directeur du Centre de la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ) en Adrar, M. Mohamed Salem Ould Tweirjenne, a affirmé que l’application de mesures de précaution a été imposée au personnel et aux correspondants de la société dans toute la wilaya.

Il a ajouté lors d’un entretien avec le correspondant de l’AMI que sa direction a organisé une campagne de sensibilisation à la gravité de la pandémie en ciblant tous les acteurs du secteur, y compris les travailleurs, les correspondants et les visiteurs. La campagne a insisté sur le respect de la distanciation sociale, le port de masques, l’usage de désinfectants et la réduction des travailleurs au strict minimum.

La société fournit du matériel de désinfection, des masques et du savon au niveau du centre afin de contribuer aux efforts des autorités pour lutter contre la pandémie de Covid 19.

Le Centre de la Somagaz d’Atar a été ouvert en 1995 pour améliorer les conditions de la population, indiquant que le processus d’approvisionnement est effectué par la direction commerciale de Nouakchott au moyen de camions-citernes, tandis que la distribution se fait par les correspondants agréés de la SOMAGAZ.

Les différentes moughataas comptent environ 80 correspondants et la société a acheminé plus de 4.000 nouvelles bonbonnes de gaz de tailles différentes pour remplacer les vieilles bouteilles.

Il a indiqué que le siège de la société est doté de deux réservoirs d’eau, dont le premier peut est d’une capacité de 60 tonnes et le second de 20 tonnes, en plus d’un système de refroidissement et d’un système d’extinction intégré de protection.

Il a souligné que toute bouteille remplie au centre est fermée avec une capsule verte pour éviter les fuites de gaz, afin d’assurer l’activation des normes de sécurité et partant de protéger les citoyens.

Le responsable a indiqué que le système de remplissage est moderne et ne peut pas être altéré par les travailleurs, car il est préprogrammé par l’administration technique de l’entreprise. Par conséquent, le rôle des personnes impliquées dans l’enfûtage se limite à placer la bouteille sous l’appareil qui en détermine le poids et la remplit de gaz en fonction de sa taille. Donc, le processus se fait techniquement et automatiquement sans interventions des travailleurs.

Il a ajouté que la société dispose d’un groupe de travailleurs qui opèrent de manière coordonnée et harmonieuse à travers trois unités: production, comptabilité et garde. Il a précisé que le travail se déroule sans heurts grâce à la clarté de la vision et à la détermination des pouvoirs et est fondé sur le principe de la punition et de la récompense.

La bobonne de 12 kg est vendue au correspondant à 2.980 UM, celle de 6 kg à 1.430 UM et celle de 3 kg à 650 UM. Ces bonbonnes sont revendues, respectivement à 3.180 UM, 1.530 UM et 700 UM.

Le directeur a dit que pour motiver les correspondants, octroie un montant de 8.000 UM pour chaque tonne vendue au cours du mois, en indiquant que cet encouragement a été adopté par la SOMAGAZ en 2019 afin de favoriser une concurrence saine.

Il a affirmé que le centre est alimenté en gaz par des camions-citernes. et qu’il dispose d’un réservoir de 45 tonnes de gaz. Il a ajouté que lorsque le réservoir descend à 20 tonnes, le centre de Nouakchott est informé par précaution pour éviter toute pénurie.

Le directeur a souligné que si la quantité de gaz tombe en dessous de 10 tonnes, les autorités administratives et sécuritaires sont informées de la pénurie. Une cellule de crise gère la situation.

Le directeur du centre de la SOMAGAZ en Adrar a affirmé que la société contribue de manière significative à réduire le chômage des jeunes dans la wilaya, car chaque correspondant emploie au moins un ou deux travailleurs, en plus du grand rôle qu’elle joue dans la protection de l’environnement en freinant l’utilisation excessive du bois de chauffe.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire