Ould Ahmed Izidbih: Le règlement des comptes se poursuit et les intérêts du pays sont délibérément lésés (*)

Dans le cadre de la série de règlements de comptes personnels, de ciblage systématique et de diffamation de l’opinion publique nationale, la police politique a convoqué l’ancien président, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, pour l’interroger à propos d’ une fausse nouvelle publiée hier, par un média indépendant.

Selon les exigences de la constitution mauritanienne, notamment l’article 93, l’ancien président a émis des réserves quant à répondre – comme il l’a fait par le passé – à une question posée par un organe non légalement autorisé sur un sujet qui n’a aucun rapport avec l’homme.

Il est ironique que les choses dans notre pays aient atteint un point tel que la « confidentialité de l’enquête » relève de la compétence de journalistes, au point que certains médias  obtiennent des fuites avant que la convocation n’atteigne le suspect présumé, comme si ces autorités agitent effectivement la poursuite  ou l’arrestation de l’affaire.

Il est très regrettable que des manipulations médiatiques soient menées aujourd’hui sur des sujets sensibles étroitement liés aux intérêts économiques du pays et à ses relations avec ses partenaires, à un moment où ces partenaires et ceux qui ont la moindre familiarité avec ces sujets connaissent  l’absurdité de ce qui se passe aujourd’hui ,  de ciblage et  manipulation par  certaines  cellules, après que les  blagues  et   les  rumeurs concernant   « Al anabir », les caisses d « Accra »  et le mythe des « lingots d’or et d’argent » se soient  évaporées …

Les pouvoirs publics mauritaniens ont ,ce dont ils doivent se préoccuper – et qui concerne le citoyen – en se mettant au service du pays et du peuple, au lieu de persister dans les schémas de camouflage et de désinformation sur un sujet qui ne cache plus à l’opinion publique ses véritables racines politiques, sa formulation défaillante, son potentiel négatif pour l’Etat et la crédibilité de ses agences concernées.

Isselkou Ould Ahmed Izidbih / ancien ministre

Source : http://zahraa.mr/node/25704

Traduit par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire