Le Maroc « a vendu » la cause palestinienne pour un tweet

BIR LAHLOU (Territoires sahraouis libérés), 12 Déc 2020 La Conseillère du président de la République chargée du monde arabe,Mme. Nanna Lebatt Rachid, a qualifié samedi de « non événement » la reconnaissance par Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, estimant que le régime du Makhzen « a vendu la cause palestinienne pour un tweet ».

Dans une déclaration à l’APS, Mme Nanna Lebatt Rachid a affirmé que le président américain sortant, Donald Trump, n’a pas de souveraineté sur le Sahara occidental et que seul le peuple sahraoui a le droit de choisir son destin dans le cadre d’un référendum d’autodétermination libre, juste et équitable, conformément à la légalité internationale.

« Après avoir été rejeté par le peuple américain, Trump, dont les jours sont comptés à la Maison Blanche, a offert à Israël le dernier cadeau de son mandat en imposant la normalisation au Maroc, pays arabe d’Afrique du Nord, en échange d’un tweet sur le Sahara occidental », a déclaré la même responsable.

Pour le peuple sahraoui, l’annonce de Trump est un « non événement » car « elle ne changera pas l’essence de la question sahraouie au regard du Droit international » de même qu’elle « n’entamera pas la lutte du peuple sahraoui pour la libération et l’indépendance de son territoire », a-t-elle souligné.

Qui plus est, « cette décision n’engage que Trump », a-t-elle dit, évoquant les nombreuses réactions qu’elle a suscitées à l’échelle des Etats, des organes et des personnalités internationales, notamment aux Etats-Unis d’Amérique, où plusieurs membres du Congrès l’ont qualifiée de « violation de la légalité internationale ». (SPS)

090/097/700

Source : http://spsrasd.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire