‘’Les agressions marocaines récurrentes contre le peuple sahraoui, une menace globale pour la paix dans la région’’ (Ould Salek)

Bir Lehlu (territoires libérés), 08 Déc 2020 (SPS) Le ministre des affaires étrangères et membre du Secrétariat national, M. Mohamed Salem Ould Salek a confirmé, aujourd’hui que les agressions récurrentes du Maroc contre le peuple sahraoui depuis 1975, constituent une menace globale pour la paix dans la région.

Dans une déclaration de presse en réponse aux propos de ministre des affaires étrangères de l’occupation marocaine, M. Ould Salek a indiqué que ‘’l’agression persistante du royaume marocain à l’encontre du peuple sahraoui depuis 1975 et son dépassement des limites ont provoqué une instabilité globale et continue dans toute la la région, exacerbé par sont inondation de cette zone par la drogue et sa politique de terrorisme d’état contre les sahraoui, vient aussi sa coordination ouverte avec les groupes terroristes au Sahel’’.

Et d’ajouter que ces dernières déclarations de ministre marocain confirment que le royaume marocain ‘’opte toujours pour la voie fallacieuse et des falsifications’’. Preuve de cela en premier ‘’Il se contredit en disant que son pays est attaché au cessez-le-feu, alors qu’il a annoncé que les forces de l’armée d’occupation marocaines ont mené une opération militaire pour attaquer des civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement à El Guerguerat, ce qui constitue une violation flagrante de l’accord militaire 1 signé en 1991 entre les deux partis au conflit’’.

Puis, ‘’son allégation que le Maroc reste engagé dans l’opération politique, alors que toute la communauté internationale a témoigné de son contournement des engagements signés en 1991 avec la partie sahraouie dans le cadre du plan onusien de résolution du conflit. Ils ont aussi suivi l’intransigeance et le blocage exercé par le Maroc durant trois décennies ’’.

Concrètement, évoque M. le ministre ‘’le Maroc a signé solennellement, l’accord de referendum d’autodétermination du peuple sahraoui et le défunt roi a confirmé à moult reprises d’accepter ses résultats et que dans le cas d’opter pour l’indépendance, son pays sera le premier à ouvrir une ambassade dans la capitale du Sahara occidental’’. Cependant conclut le chef de la diplomatie ‘’ce pays est en train de denier tous les engagements signés sous les auspices de l’ONU et l’Union africaine’’.  (SPS)

 

090/097 TRD

Source : http://spsrasd.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire