- Ministre de l’Energie : « le Gouvernement s’emploie à ce que chacun ait accès à une énergie bon marché »

Ministre de l'Energie : Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a participé à Nouakchott aujourd’hui, mardi, par visioconférence, aux travaux d’une plateforme africaine pour l’énergie, le marketing et l’investissement, organisés par la Banque Africaine de Développement pour le groupe G5 Sahel.

Cette plateforme vise à développer la production d’énergie solaire en utilisant un modèle tripartite qui rassemble les gouvernements des États membres, en renforçant les réseaux nationaux et régionaux dans ce domaine, en plus de rechercher des solutions financières dans le domaine de l’énergie, susceptibles augmenter la production d’énergie solaire largement disponible dans les pays africains.

Le ministre a précisé, dans de son intervention en la circonstance, que les principales raisons du développement accéléré des énergies renouvelables en général et de l’énergie solaire en particulier, qui ont été réalisées au cours de la dernière décennie en Mauritanie, dénotent de la volonté de réduire la facture énergétique, de résorber le déficit énergétique et d’atténuer de façon significative la dépendance de l’importation de carburants tout en favorisant l’abondance des ressources, notamment les énergies solaire, éolienne et hydroélectrique (au niveau sous-régional à travers l’Organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal) afin d’améliorer le bien-être des citoyens et d’assurer un développement durable.

Il a souligné que le gouvernement mauritanien s’emploie à atteindre un ensemble d’objectifs à moyen terme qui incluent une couverture énergétique complète à travers des réseaux intérieurs extérieurs pour approvisionner les foyers, les entreprises, les industries, en particulier la pêche, les industries gazières et pétrochimique, les engrais agricoles et les mines à fort potentiel économique et la production d’énergie durable et bon marché grâce au développement des ressources gazières, découvertes importantes principalement offshore et l’hydroélectricité (dans le cadre de l’Organisation d’investissement du fleuve Sénégal), l’énergie éolienne principalement sur le littoral, l’énergie solaire notamment pour les centres isolés de l’intérieur, et l’utilisation des technologies les plus efficaces comme les turbines à gaz.

Le ministre a averti que le gouvernement met en œuvre un programme ambitieux visant à l’accès à l’énergie pour toutes les familles, entreprises et industries, en particulier dans les zones minières, et pour que chacun ait accès à une énergie propre et bon marché, qui adopte des axes principaux qui incluent l’augmentation de la capacité de production à partir des ressources locales, en particulier l’hydroélectricité et le gaz naturel sous-régionaux disponibles en Mauritanie et le développement d’un réseau de transport à l’intérieur du pays et avec les pays voisins d’Afrique et du Maghreb.

Il a ajouté que l’un des objectifs du programme est d’améliorer considérablement la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et de développer des solutions décentralisées pour les régions isolées, des solutions qui prennent en compte une croissance économique durable, réduisent la pauvreté et les inégalités, y compris les inégalités entre les sexes et l’emploi des jeunes.

L’atelier a été ouvert en présence du secrétaire général du ministère, M. Tall Othman, et du conseiller technique en charge des carburants, M. Lehbib Krombelli.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire