Al-Quds Al-Arabi traite du rapprochement maroco-mauritanien à la lumière de l’annonce de la visite de Mohammed VI à Nouakchott

Les hommes d’affaires marocains à la recherche de partenariats en MauritanieAvec l’annonce  de  la visite du roi du Maroc  à Nouakchott et l’octroi d’un visa d’affaires de longue durée, aux commerçants marocains , est ce que la sécurisation  du passage   Guergara, va-t-elle ouvrir la porte à une intégration économique mauritano-marocaine? Abdallah Mouloud

C’est ce qui a été confirmé par les médias marocains dans leurs analyses des perspectives de coopération mauritano-marocaine ,aprés  la «bataille de Guerguerat»( un terme inventé par les blogueurs mauritaniens).

Ces médias marocains , en particulier l’Agence (gouvernementale )de presse arabe du Maghreb  et les sites d’information marocains « Hespress » et « Talkel », ont annoncé une intégration  économique imminente entre le Maroc et la Mauritanie, en se fondant sur la prochaine visite du roi du Maroc en Mauritanie, dont le caractère serait dit-on , plutôt commercial et économique.

Ainsi que la décision mauritanienne d’accorder aux entrepreneurs marocains un visa d’affaires à entrées multiples en Mauritanie, valable deux ans.

Pour lire le texte de Al-Quds Al-Arabi copier ce lien : https://mourassiloun.com/node/16431

Par ailleurs , selon le site lematin.ma,   une importante délégation d’opérateurs économiques membres de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) se rendra du 16 au 18 décembre courant en Mauritanie dans le cadre de la tenue d’un forum économique Maroc-Mauritanie, quo-organisé par la Confédération et l’Union nationale du patronat mauritanien.

La délégation conduite par le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, aura pour mission d’explorer de nouvelles opportunités de partenariat entre les entreprises des deux pays dans plusieurs secteurs porteurs.

Au programme, des rencontres B to B et une visite à la Zone franche de Nouadhibou, fait savoir un communiqué du patronat marocain. L’occasion de développer et de consolider les liens commerciaux entre les secteurs privés au Maroc et en Mauritanie, notamment l’industrie, la pêche, le commerce et les services, l’énergie, les mines, l’agriculture, l’agroalimentaire, les BTP, l’immobilier, les banques et la finance, l’assurance, le textile, le tourisme et l’industrie pharmaceutique.

Source : https://lematin.ma/express/2018

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire