Algérie: L’eau de mer a montré une grande efficacité en stérilisation contre Corona … et nous vaccinerons d’ici un mois

Le professeur Kamal Sanhaji, directeur de l’Agence algérienne de sécurité sanitaire, a révélé que l’expérience de stérilisation à l’eau de mer dans les quartiers et divers lieux publics de la capitale (Algérie) avait rencontré un grand succès et des résultats positifs.

Il a expliqué que l’expérience sera généralisée au reste des régions  côtieres dans les prochains jours.

Il a déclaré que l’Algérie entamerait le processus de vaccination des citoyens contre le virus Corona après environ un mois, c’est-à-dire en janvier prochain si les choses se passent comme prévu, et il a déclaré qu’il annoncerait le type de vaccin que l’Algérie acquerra dans les prochains jours, mais après son approbation par l’Organisation mondiale de la santé. Le professeur Sanhaji a déclaré que «deux comités ont été désignés , le premier pour superviser la sélection du vaccin le plus approprié et le plus sûr, et le second pour s’occuper de l’aspect organisationnel et logistique du transport, du stockage et de la distribution du vaccin dès que possible.

Il est évident dit-il « que  nous n’obtiendrons le vaccin qu’après que l’Organisation mondiale de la Santé aura approuvé son efficacité et sa qualité », expliquant que« si les choses se passent comme prévu, nous commencerons les opérations de vaccination dans un mois  ».

Le directeur général du Fonds russe pour les investissements directs, Kirill Dmitriev,lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’est tenue récemment, avait révélé la possibilité de démarrer la production du vaccin russe « Spoutnik V » en Algérie, selon Russia Today .

Dans sa réponse à la fourniture de conditions adéquates et à la capacité de stocker les vaccins, en particulier ceux qui nécessitent de basses températures, Sanhaji a déclaré: « Nous avons toutes les capacités pour acquérir des vaccins, y compris ceux qui nécessitent des températures de stockage basses.

Nous dépendrons de tous les moyens de l’État, y compris  les capacités de l’Armée nationale populaire. »

Il a réitéré que le vaccin serait gratuit pour tous les Algériens, mais il a déclaré que la vaccination ne serait pas obligatoire.

Il  a ajouté: « Sur le plan éthique, tout le monde devrait en bénéficier pour la prévention. » Concernant la situation épidémiologique en Algérie, le directeur de l’Agence algérienne de sécurité sanitaire a souligné que «l’Algérie connaît le début d’un pic de baisse du nombre des infectés  qui diminuera dans les prochains jours, selon les données actuelles».

Hier, jeudi, l’Algérie avait enregistré 843 blessés, après que le nombre d’infections ait dépassé la barre des 1000 cas par jour, au cours de la semaine écoulée, incitant les autorités à resserrer à nouveau les mesures de quarantaine pour contrer la propagation du virus.

Source : https://www.anbaa.info/?p=60672

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire