Le Global Terrorism Index 2020 classe la Mauritanie parmi les pays les plus sûrs

Le Global Terrorism Index 2020 classe la Mauritanie parmi les pays les plus sûrsLa Mauritanie figure dans la catégorie des pays les moins impactés par le terrorisme, selon l’Indice mondial du terrorisme (GTI) qui est cette année à sa huitième édition.

Cet indice annuel est élaboré par le principal groupe de réflexion de l’Institute of Economics and Peace (IEP) et constitue la source d’information la plus complète sur les tendances mondiales du terrorisme.

La Mauritanie occupe la 135ème place sur 163 pays avec un score de 0, soit dans la catégorie des pays les plus surs. Alors que les pays du Sahel connaissent de très nombreuses attaques terroristes, la Mauritanie n’a pas été touchée depuis 2011, rappelle-t-on.

Selon le même rapport, classé à la 102ème place, le Royaume du Maroc voisin a gagné 10 places dans le classement mondial et figure en conséquence dans la catégorie des pays les moins impactés par le terrorisme.

L’Algérie se classe troisième (65e rang mondial) avec un score de 2,696, suivie de la Tunisie (49e avec un score de 3,858) et de la Libye (16e avec un score de 6,25).

Les pays les plus touchés par le terrorisme sont: l’Afghanistan qui arrive à la première place avec un score de 9,595 sur 10. Viennent ensuite l’Irak avec un score de 8,682, le Nigeria (8,314), la Syrie (7,778), la Somalie (7,645), le Yémen (7,581), le Pakistan (7,541).

À l’échelle mondiale, les décès attribuables au terrorisme ont diminué pour la cinquième année consécutive en 2019, pour s’établir à 13.826, soit une baisse de 15% par rapport à l’année précédente.

63 pays ont enregistré au moins un décès lié au terrorisme, le nombre le plus faible depuis 2013.

La baisse du terrorisme s’est accompagnée d’une réduction de l’impact économique mondial du terrorisme, qui a diminué de 25% pour s’établir à 16,4 milliards de dollars américains en 2019. Comparativement à d’autres formes de violence comme les homicides, les conflits armés et les dépenses militaires, le terrorisme représente un faible pourcentage du coût total de la violence à l’échelle mondiale, qui était de 14,5 billions de dollars américains en 2019.

Cependant, les véritables répercussions économiques du terrorisme sont beaucoup plus importantes car ces chiffres ne tiennent pas compte des répercussions indirectes sur les entreprises, les investissements et les coûts associés aux organismes de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Rappelons que les pays sont classés du «pays le plus impacté» (score : 10) au «pays le moins impacté» (score: 0) par le terrorisme.

Les indicateurs comprennent le nombre d’incidents terroristes, de décès, de blessures et de dommages matériels.

Par La rédaction de Cridem, avec Agences

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire