« Sidi a reçu des menaces directes de mort », selon Moussa Fall

 Dans une déclaration à Essahraa, l’homme politique Moussa Fall a déclaré que l’ancien président feu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a reçu des menaces directes de mort formulées à son encontre par les militaires pour le dissuader à démissionner de la présidence.

En plus de cela, a ajouté Moussa Fall, les militaires l’ont emprisonné et enregistré illégalement leurs entretiens en plus de ce qu’ils ont fait subir à certains membres de sa famille.

Malgré tout ça, le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a fait preuve d’une fermeté et d’un courage qui ont fini par faire comprendre aux militaires que ce qu’ils pensaient de l’homme était totalement faux et étaient alors obligés de précipiter leur coup d’état.

Tous les Mauritaniens se rappellent encore ces caravanes dirigées par les hauts gradés du Haut Conseil Militaire accompagnés par des responsables civils ayant soutenu ce que feu Ely Ould Mohamed Vall appelait « la rébellion d’un général évincé » au cours desquelles l’honneur et la dignité d’un président démocratiquement élu étaient jetés en pâture à travers toutes sortes de calomnies, de mensonges et dénigrement.

Beaucoup de ces militaires et de ces civils sont encore en service.

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire