Liaison de la route internationale Tanger – Nouakchott-Dakar et suppression du terme «zone tampon»

Le Maroc agit rapidement pour établir ce qu’il a réalisé sur le terrain en ouvrant le passage de Guerguerat et en isolant toute la zone ,du reste du territoire sahraoui , avec une barrière de sable armée d’explosifs et de mines que les membres du Front Polisario  ont du mal à pénétrer ou à contourner.

Selon un rapport de terrain du journal « anbaa .Info « , le Maroc s’active à   transformer la région de Guerguerat d’une terre désertique abandonnée, en une région frontalière pleine de vie.

Le Maroc – selon nos sources – travaille rapidement pour relier la route internationale de Tanger à la route internationale de Nouakchott-Dakar, après que le Front Polisario a annoncé le 13 novembre l’annulation de l’accord de cessez-le-feu qui interdisait aux parties au conflit du Sahara (Maroc, Polisario) de changer le statu quoà Guerguerat comme zone tampon.

Le Polisario, par sa décision d’annuler l’accord de cessez-le-feu, a permis au Maroc d’annexer  la zone tampon de Guerguerat, devenue à ses yeux comme Dakhla, Boujdour et d’autres villes de la région.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=60440

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire