Levée des mesures de sécurité devant les ambassades marocaines et ouverture de Guerguerat à la presse

Le ministère marocain des Affaires étrangères a ordonné à diverses ambassades et missions diplomatiques marocaines à l’étranger d’observer vigilance et  de lever les mesures de sécurité protégeant  contre les attaques des loyalistes du Polisario .

Des nouvelles instructions ont été émises après l’attaque qui a été menée dimanche,par un groupe de personnes affiliées au Front Polisario contre le siège du consulat du Maroc à Valence.

Ces personnes  ont pris d’assaut la cour du bâtiment et ont tenté de retirer le drapeau marocain, avant d’être confrontés au consul marocain à Valence, qui a rendu le drapeau marocain avant de les disperser par la police espagnole.

Le Maroc a également démenti les allégations de l’Agence de presse française (AFP), en particulier du correspondant de l’Agence de presse espagnole (EFE) à Rabat, qui a affirmé avoir été « empêché » de couvrir les événements de Guerguerat.

La chaîne de télévision publique espagnole «TVE» a dépêché trois membres de son bureau à Rabat pour assurer une couverture médiatique de la situation à Guerguerat après l’intervention des Forces armées royales qui ont délogé les éléments du «Polisario» et rétabli le flux de trafic de personnes et de marchandises entre le Maroc et la Mauritanie, selon ce que rapporte le MAP, l’Agence de presse officielle Al-Arabi.

L’équipe de la chaîne espagnole a préparé un reportage télévisé à l’intérieur de la zone tampon, en toute liberté et sans aucun obstacle ni contrôle de la part des autorités marocaines.

L’Agence marocaine de presse a indiqué qu’il existe plusieurs médias étrangers dans la région. Outre « TVE », il existe actuellement plusieurs chaînes au Guerguerat, notamment (Al-Jazeera), des sites d’information et des agences de presse, pour suivre le déroulement des événements après l’opération menée par les Forces armées royales contre les éléments du « Polisario ».

Le passage frontalier  a fermé le 21 octobre dernier. Selon des sources officielles, ce qui s’est passé, et d’après ce que l’on sait de la scène, les services de sécurité marocains opérant au poste frontière du Guerguerat ont demandé au journalistes des médias susmentionnés d’être patients, pendant quelques minutes,  en attendant les vérifications nécessaires,avant de les autoriser à pénétrer dans la zone tampon, ce qui est une pratique ordinaire, dans tous les pays démocratiques du monde, y compris le pays du correspondant (EFE), l’Espagne.

Source : https://www.anbaa.info/?p=60362

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire