Un parti marocain de gauche se tient aux côtés du Polisario

Si la plupart des partis politiques et des organisations de la société civile du Royaume du Maroc ont déclaré leur soutien à l’opération menée par l’armée de leur pays à l’aube vendredi et ont réussi à rouvrir le terminal de Guerguerat, qui a été fermé par des militants du Front Polisario le 21 octobre,  une voix politique, cependant  a rejeté l’opération et a déclaré son opposition à celle-ci. .!

Le parti Al-Nahj (Approche ) démocratique, de gauche, qui a boycotté les élections, a mis en garde contre « l’éclatement du conflit sur le site de Guerguerat au Sahara occidental et le danger que cela représente pour la paix et la sécurité dans la région et ses habitants » – a-t-il dit.

Dans une déclaration sur les événements actuels au Sahara, le parti a appelé à « l’adoption de chartes internationales et de décisions des Nations Unies pour résoudre le problème du Sahara ».

Le communiqué  a également appelé à «éviter l’escalade d’une  guerre au Sahara, et à adopter une approche  de paix et de dialogue pour épargner à la région et à sa population le fléau de la guerre».

La position du parti Al-Nahj a déclenché une large vague de colère au sein des cercles politiques marocains.

Un dirigeant du parti Istiqlal a déclaré que la position exprimée par le parti Al-Nahj « oblige les autorités concernées à faire évoluer la procédure de dissolution, conformément aux exigences de la loi d’organisation des partis politiques et des lois pertinentes », ajoutant qu ‘ »il n’y a pas de compromis entre patriotisme et trahison ».

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=60331

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire