Trois mois aprés: le dossier de la décennie Ould A.Aziz entre dans une phase de stagnation

Le dossier de l’enquête en cours ,concernant la de règne de décennie Ould Abdel Aziz, est entré dans une phase de stagnation sans précédent depuis son ouverture il y a trois mois. 
Et ce, dans une ambiguïté entourant le  différend  politique qui oppose le président Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazwani et son ancien ami, l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.Trois mois au cours desquels le ministère de la justice n’a porté aucune accusation contre ceux qui ont été victimes des auditions prés la police des crimes économiques. Et aucun ministre, directeur ou conseiller n’a été inculpé d’emprisonnement pour détournement de fonds, fraude ou corruption.

Le parquet n’a pas revu ses démarches d’escalade par rapport à ceux inclus dans le dossier (gel de l’argent, confiscation de documents et interdictions de voyager).

Une ambiguïté entoure le différend actuel, depuis que le président de la République, Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazwani, s’est ouvert à certains proches de son prédécesseur , l’appel  au calme émis par certains dirigeants du parti au pouvoir et  l’arrêt des campagnes  médiatiques s’opposant à l’homme qui a fondé le parti et l’a dirigé avant que ne soient  renversées ses relations avec les leaders du parti à travers la marji-iya (référence).
source : http://zahraa.mr/node/25360
Traduit par adrar info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire