Empêcher un ministre de parler en français au parlement est un acte d’exclusion notoire

Empêcher un ministre de parler dans une langue qui a formé des décennies durant une bonne partie de la population mauritanienne, qui continue d’être la langue de travail dans la plupart des administrations est un acte d’exclusion notoire.
Laissez ce pays essayer se souder après des décennies de division et ne nourrissez pas les haines entre un même peuple. Notre diversité doit être perçue non pas comme un facteur négatif à exploiter dans les mauvais sens. Elle est une grande richesse si la bonne foi est à l’oeuvre.
L’extrémisme est stérile en plus d’être dangereux pour la paix sociale.
Contribuez plutôt à la solution de problèmes inhérents à toute nation diversifiée .
Faisons ensemble que ce pays prenne son essor et qu’il se développe car sans cohésion sociale aucun dévéloppement équilibré et paisible ne peut se réaliser !
Et il n’y'a pas de cohésion nationale sans orgueil collectif, sans une culture du milieu qui fédère en s’adressant à tous.
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire