Prisonniers salafistes au président: Nous nous sommes trompés et nous demandons pardon et indulgence

https://alakhbar.info/sites/default/files/sites/default/files/2020/2_486342_bbb22_1.jpgUn groupe de prisonniers salafistes a adressé une lettre au président Mohamed Ould Al-Ghazwani, dans laquelle ils ont déclaré que la période de prison a constitué une occasion d’évaluer les idées et les approches qu’ils  adoptaient et « nous en sommes sortis avec une profonde certitude: que nous avions tort dans cette approche. »
Les prisonniers salafistes demandent à être traités en tenant compte de cela : « pardon et indulgence, afin que nous soyons un  élément positif et constitutif de notre société musulmane. » Et ils ont ajouté: « Vous savez que nous vivons dans une situation particulière qui exige une réponse positive, des efforts concertés et une coopération dans la droiture et la piété des Croyants.  »

Le message dit : : «Nous avons réalisé que le jihad, qui est le point culminant de l’islam, n’est pas une action imprudente que quiconque veut faire, visant un fiduciaire ou un agent de sécurité. « C’est plutôt une règle divine basée sur l’amour du bien pour les gens , la prévention de l’injustice.  Son but est de préserver la religion et son auteur doit avoir l’aval des savants et gouvernants

S’adressant au président :  «Excellence, le Président de la République: Dieu a décidé que nous – les jours de l’adolescence intellectuelle – étions affectés par les idées d’hyperbole et d’arrogance.
L’atmosphère de restriction et de siège de l’œuvre  islamique dans les années 90 et ses conséquences, a contribué à cela, ce qui nous a conduits à la délinquance et à la déviation du droit chemin de cette religion « .

Et : «Lorsque nous avons réalisé ces faits, nous sommes revenus de l’exagération et de la déviation qui nous tourmentaient ….et nous n’aurions pas envoyé ce message si ce n’était le résultat d’une ferme conviction, et non une décision prise par suite de  la contrainte de l’emprisonnement, malgré la sévérité et la cruauté  vécues dans notre prison.  »

Les prisonniers salafistes ont renouvelé dans leur message, « Accent mis sur notre rejet de l’approche de l’exagération dans la religion, et notre adhésion aux directives intellectuelles et aux conseils méthodologiques décidés par les savants du pays qui nous ont débarrassé  des soupçons d’intransigeance et du  voile d’ignorance qui est la cause de notre déviation. »

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/29041

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire