Le président de la République : L’Etat a pris toutes les dispositions pour protéger l’environnement et préserver la santé des citoyens

Le président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a affirmé lundi à la fin de la cérémonie organisée à Zouérate à l’occasion du lancement des travaux de la société Maaden Mauritanie au Tiris Zemmour, que l’Etat a engagé cette société à suivre la voie de la concertation avec tous, à garantir la protection de l’environnement et à préserver la santé des citoyens dans les zones de prospection.

Il a remercié, dans un mot prononcé pour la circonstance, les orpailleurs pour le travail gigantesque qu’ils mènent et les énormes sacrifices qu’ils consentent, précisant qu’il s’agit là d’actions appréciables qui ont un rôle dans l’impulsion du développement social et économique du pays et soulignant que l’activité menée par les orpailleurs est essentielle.

Le président de de la République a ajouté que la devise de la société Maaden Mauritanie,  » Extrayons nos mines à la force de nos bras pour développer notre pays » est une devise qui a une signification particulière et dont chacun des mots a un sens particulier qui encourage ou exige des concernés, d’intensifier cette activité, qui est un effort national accompli par un groupe de jeunes avec des moyens propres.

A propos des investisseurs dont a parlé le directeur général de la société, il s’agit de nationaux qui travaillent avec leurs moyens pour accroître les revenus dans leur pays, a dit le président de la République.

Il a poursuivi : « Je voudrais vous exhorter à poursuivre cette œuvre et à continuer les efforts et les sacrifices. »

.

Le président de la République a fait souligné cependant que malgré les sacrifices énormes et des retombées positives, l’activité a fait des victimes à cause d’un manque d’expérience et d’encadrement.

Il a souligné que la société Maaden Mauritanie créée récemment, joue un rôle essentiel pour rapprocher l’administration des orpailleurs, pour mettre fin à la lenteur et à la routine qui existaient avant au niveau du ministère concerné et pour éviter aux orpailleurs les difficultés qui pourraient se manifester.

Le président de la République a poursuivi :  » Aussi, nous avons jugé nécessaire de charger le secteur para minier de prendre en main ces missions pour encadrer et orienter la prospection artisanale apparue au cours des dernières années, comme c’est le cas dans certains pays limitrophes. Il s’agit, a-t-il dit, d’activités nécessitant une formation, un encadrement et une organisation, des missions qui sont confiées à la nouvelle société.

Le président de la République a affirmé que la société Maaden Mauritanie doit remplir toutes ces missions, ce qu’elle fera, a-t-elle dit, soulignant que la société a franchi d’importantes étapes dans ce cadre.

En ce qui concerne l’ouverture de certaines zones, le président de la République a indiqué que cela aura lieu très prochainement, précisant qu’il voudrait rappeler à ce sujet que 104 000 km2 de la zone militaire qui était fermée avant et interdite d’accès sauf pour les militaires seront ouvertes pour l’exploration , y compris la zone de Chegat.

Il a rappelé aux orpailleurs leurs responsabilités en tant que citoyens de veiller à la sécurité du pays et d’être vigilants en permanence pour protéger la Mauritanie, les invitant à avoir toujours à l’esprit, leur rôle à ce sujet en tant que gardiens des zones de prospection.

Le président de la République a appelé les orpailleurs à respecter strictement les lois du pays et à collaborer étroitement avec les forces armées et les forces de sécurité dans l’intérêt de leur pays.

S’agissant des conditions préalables à l’exercice de la prospection artisanale, le président de la République a dit que si cette activité contribue de façon essentielle au développement du pays et à sa prospérité, d’autres dangers peuvent en découler, notamment en matière d’environnement et santé.

Il a souligné, à ce sujet, que tout ce qui peut nuire à la santé des citoyens, aux ressources en eau ou aux pâturages ne sera pas toléré, qu’il s’agisse d’activités de production d’or, d’argent ou de tout autre métal précieux.

Le président de la République a rassuré les citoyens que L’État ne sacrifiera jamais leur santé et leur sécurité pour quelque motif que ce soit.

Le président de la République a appelé la société Maaden Mauritanie à coordonner totalement avec les secteurs de la santé, l’environnement et du développement durable, notamment dans les domaines de la formation des orpailleurs et des acteurs intervenant dans le domaine du traitement de l’or.

Concernant les craintes exprimées par les populations de la zone et de Zouérate, en particulier, à propos d’éventuels dangers liés au traitement et à l’extraction de l’or, le président de la République a rappelé que toutes les questions feront l’objet de concertation entre tous les acteurs concernés avant le début de l’activité.

Cette concertation aura lieu avec les populations et leurs représentants et avec les milieux concernés par la protection de l’environnement et par la santé des citoyens.

AMI

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire