La nouvelle résolution de l’ONU sur le Sahara a ignoré la situation à Guerguerat et encourage la tenue des tables rondes

Le Conseil de sécurité des Nations unies, dans sa résolution publiée vendredi soir, a ignoré les manifestations organisées par le Front Polisario au poste frontière de la région de Guerguerat, à  la frontière nord de la Mauritanie.

En revanche, le Conseil a salué l’élan généré par les tables rondes entre le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario, réitérant la nécessité de poursuivre et de consacrer ces tables rondes comme le seul processus visant à parvenir à une solution politique consensuelle au différend régional sur le Sahara.

Dans la Résolution 2548, l’Organe exécutif des Nations Unies a spécifiquement noté la nouvelle dynamique émanant des deux tables rondes sur la question du Sahara, qui se sont tenues en décembre 2018 et mars 2019 à Genève, à l’initiative de l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, Horst Kohler.

Après avoir appelé à la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara, le Conseil de sécurité a encouragé, dans ce contexte, «la reprise des consultations entre le prochain envoyé personnel» et les parties de ce conflit régional: le Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du Polisario.

Le Conseil a également exprimé son plein appui aux «efforts actuellement déployés par le Secrétaire général et son prochain Envoyé personnel, qui visent à poursuivre le processus de négociation renouvelé pour parvenir à une solution à la question du Sahara».

La résolution indique également que l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU avait convenu avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario de tenir une nouvelle réunion «dans le même format» que celui défini lors des deux tables rondes précédentes à Genève.

D’un autre côté, le Conseil a demandé au nouvel Envoyé personnel de s’appuyer sur les progrès accomplis par son prédécesseur dans le cadre du processus des tables rondes, et donc de partir de là où M. Horst Kohler s’était arrêté.

Dans le même contexte, le Conseil de sécurité a noté que «le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario se sont engagés à poursuivre leur engagement, dans un esprit de réalisme et de consensus, pendant toute la durée de ce processus afin d’en assurer le succès».

La résolution appelle également à une démonstration de volonté politique et d’action dans une atmosphère propice au dialogue afin de faire avancer les pourparlers et ainsi garantir la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=59928

Traduit par adrar info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire