Je ne boycotterai pas la langue française

Je ne boycotterai pas la langue françaiseUne langue est un outil, au service du message de celui qui la manie. Pourquoi me censurerais-je moi-même?

Plutôt que son boycott, pourquoi ne pas utiliser cette langue pour faire passer un autre message que celui, dénoncé, de la détestation de l’autre et de la provocation ? Pourquoi ne pas s’en servir pour, justement, montrer qui était ce magnifique prophète (sur lui la paix et la bénédiction) au noble caractère, que nous avons la chance d’aimer ? L’impact positif ne serait il pas plus grand ?

Quoi qu’on dise, les Français sont loin d’être tous racistes ou islamophobes, mais comme tout être humain ils veulent vivre en paix chez eux et la répétition d’un discours finit par les influencer.
Le discours angoissant des médias et des politiques qui eux, s’ils ne sont pas islamophobes, font en tout cas leur business sur le dos des musulmans, peut donc logiquement leur faire peur.
Cette influence est encore plus importante quand ces personnes n’observent pas dans leur entourage des amis, des voisins, des collègues musulmans leur montrant par leur comportement ce qu’est réellement l’Islam.

L’ignorance n’est-elle pas le berceau de la peur qui elle-même est celui de la haine?

Or, quand les gens ne se parlent plus, seules l’incompréhension et l’ignorance de l’autre peuvent naître du silence.

Moona Ahmed Khalifa.

rmi-info.com

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire