Ne divisez pas notre peuple derrière le pretexte de la langue française.

En Mauritanie, une peine qui n'en finit pas pour le blogueur « apostat »Vouloir  » boycotter » une langue, une culture, les traits caractéristiques de toute une nation au motif que ses dirigeants politiques ont commis une lourde faute voire un crime contre d’autres communautés relève d’un aveuglement tel que cette justification ne peut suffire qu’aux naïfs.
En fait, derrière le prétexte de l’étranger à combattre se cache un enjeu national capital: conforter le chauvinisme.
Car jamais ces appels au boycott culturel n’ a été entendu à l’ égard de la langue ou de la culture de la puissance qui soutient le plus l’occupation de El Quods, le deuxième lieu le plus sacré de l’ Islam.
Messieurs les chauvins vous savez qui vous visez: ce n’est est ni la France ni Macron.
Ce sont les locuteurs statutaires du français en Mauritanie.
Ceux- là mêmes que vous ne cessez quotidiennement de harceler pour les pousser hors de l’ espace public national, en leur faisant subir une véritable déportation intérieure, bien pire encore que celle que vous avez poussé le régime de Ould Taya à commettre à l’ endroit des négro- africains.
Cessez votre hypocrisie. Laissez notre peuple multinational, ses intellectuels locuteurs de toutes les langues apprises dans nos écoles, vivre pleinement leur solidarité agissante pour défendre comme tous les musulmans du monde, l’intégrité et le respect dû à leur religion et à ses valeurs fondamentales.
Ne divisez pas notre peuple derrière le prétexte de la langue française.
Dr.Gourmo Lô
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire