Le Marathon International de Nouadhibou rend justice à l’Orchestre National de Mauritanie

Le Marathon International de Nouadhibou rend justice à l’Orchestre National de MauritanieCridem SportsCridem : Pourquoi cette reconnaissance tardive ?

Haidara : Dans notre philosophie des choses de la vie la République Islamique de Mauritanie n’est pas issue du néant et n’est pas un « Big Bang » mais une œuvre construite par des Femmes et des Hommes. L’Orchestre National a eu à jouer un grand rôle pour l’UNITE NATIONALE. Nos médailles pour SERVICES RENDUS seront accrochées à Messieurs Mohamed BILAL, Gagni COULIBALI, Sidi GLEB, Soukabé NGDHEY, Souleymane NDIAYE, Thierno DIA et M. Hadrami MEIDAH.

Il y’a lieu de rappeler que le père de la Nation Maitre Moctar DADDAH (qu’ALLAH l’accueille au Paradis éternel) a eu l’idée de la création de l’orchestre national qui fut une réussite. Je demande à toute personne qui lit cet article de le transmettre aux concernés (les médaillés) s’il les connait.

Cridem : J’ai vu il y’a quelques jours tu as fait un posting sur Facebook d’une chanson de l’orchestre national peux-tu nous parler d’elle ?

Haidara : Babacar NDIAYE, merci de rappeler cette information il s’agit de « Kamlat » qui a une grande valeur par sa composition, ses notes musicales, la portée du sens et elle est chantée en Hassanya par M. Hadrami MEIDAH.

Cette chanson montre que les musiciens l’orchestre National n’ont rien à en envier aux autres de l’époque comme Bob DYLAN, Alvin LEE de Ten Years After, et du groupe the Who. Vous savez je me crois mélomane, j’aime la musique et qu’il y’a quelques temps à travers CRIDEM j’ai participé à un débat sur la musique et l’expression « griot » avec le Professeur Mustapha ELY et voir le lien SVP : http://cridem.org/C_Info.php?article=730706

Cridem : Je me rappelle très bien tu as eu à parler de la musique chinoise dans le premier article et dans le second sur la musique de l’Inde tout en débattant avec le Pr Moustapha Ely.

Haidara : Tu as raison et ALLAH le Tout-puissant nous a dotés d’une intelligence qui nous a permis de nous adapter et d’évoluer à travers les âges. Cette intelligence ne peut se perfectionner qu’à travers les études, le travail et débat dans la TOLERANCE et la DISCIPLINE et le Pr Mustapha sait très bien poser le débat qui nous fait réfléchir. Moi (Mohamed HAIDARA) j’arrive à donner à travers la CULTURE et le SPORT une opinion relative.

Cridem : Merci M. HAIDARA

Haidara : Merci à nos partenaires Adrar-Info et à Cridem ! Avec mes plus de 65 ans j’aimerai avant ma mort voir deux aéroports chez nous porter les noms suivants celui de Maitre Moctar DADDAH pour Nouakchott et celui de Hamdi MOUKNASSE pour Nouadhibou.

Ces deux Grands HOMMES ont beaucoup fait pour la République Islamique de Mauritanie et dommage que nos hommes politiques et journalistes n’aiment pas rappeler ces grands bâtisseurs de la Mauritanie

PS : Voici le lien de KAMLAT

———-

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire