Mauritanie: nouvelle journée de calvaire pour les abonnés d’Internet mobile

Mauritanie: nouvelle journée de calvaire pour les abonnés d’Internet mobile Le360 Afrique – Lundi 26 octobre, les abonnés de l’Internet mobile en Mauritanie ont été privés de connexion toute la journée à cause du démarrage des épreuves de la deuxième session du baccalauréat. Le gouvernement utilise systématiquement cette méthode contestée pour éviter la triche durant les examens.Il s’agit d’une mesure sur ordre des autorités mauritaniennes appliquée par tous les opérateurs de téléphonie mobile présents sur le marché. Ainsi, Mauritel (une filiale de Maroc Télécom), la Mauritano Tunisienne des Télécommunications (association Tunisie Télécom + capitaux privés nationaux) et Chingitel (filiale de la soudanaise Expresso) «ont violé sans préavis le contrat les liant aux nombreux abonnés, en exécutant un ordre dont la légalité reste à prouver. Une pratique récurrente.

Mais cela peut passer dans un contexte marqué par l’inactivité, voire l’absence d’associations de consommateurs en mesure de défendre les droits légitimes des usagers, qui payent leurs maigres revenus pour avoir accès à un service, dont la qualité est structurellement mauvaise», déplore un observateur.

En effet, cette situation porte un énorme préjudice à plus de 1,5 million d’abonnés à l’Internet mobile. Ces usagers estiment que «les autorités mauritaniennes doivent trouver une alternative moins brutale et plus intelligente, pour préserver l’intégrité des examens scolaires, qui entraînent systématiquement ces coupures d’Internet», ajoute un usager.

Par notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck

Via Cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire