Adrar : L’Association des amis de l’environnement et de sensibilisation, empechée d’exercer des activités

L’image contient peut-être : ‎texte qui dit ’‎واخ CASE) بإنهيار يهدد *و الأرض *رئة علي يزحف التصحر الحضارات La désertification s'insinue dans les poumons de la terre et menace l'effondrement des civilisations‎’‎L’Association des amis de l’environnement et de sensibilisation en Adrar , a déposé son dossier de reconnaissance, auprès des autorités locales  , depuis février 2020 .

Il a suivi le cheminement  administratif régulier, passant du Hakem de la moughata d’Atar , au wali de la région de l’Adrar . Puis au ministère de l’intérieur  qui l’a validé et envoyé au ministère de l’environnement pour information

Force est de constater que  l’administration locale  , Hakem et Wali ,empêchent  l’association d’exercer ses activités au niveau régional .

Et ce, en dépit du fait que le  gouvernement mauritanien a approuvé mercredi 16 septembre en Conseil des Ministres, le projet de loi qui abroge et remplace la loi n°64.098 du 09 juin 1964 relative aux associations.

Et qui stipule : « Ce cadre juridique exprime une nouvelle vision conforme à notre dispositif constitutionnel en termes de libertés d’association et d’organisation pour un mouvement associatif acteur et partenaire du développement national .A cet effet, le projet de loi introduit d’importantes innovations dont la plus saillante concerne le passage du régime de l’autorisation préalable au système déclaratif »

Le président de L’Association des amis de l’environnement et de sensibilisation en Adrar  signale  qu’il y a des personnes de la société civile qui influencent les décisions de l’administration locale afin de créer des disparités et des discriminations.
« C’est ainsi que le  gouverneur a répondu  littéralement à notre demande, qu’il n’y a pas besoin de sensibiliser les populations sur le  phénomène de la désertification,au moment  où la Wilaya  souffre de manque de précipitations .
Notre association , pourtant ne cherche  qu’à sensibiliser le citoyen sur  la nécessité de préserver l’environnement, en particulier les espaces agricoles et la végétation ».

 

Cp/ Adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire