Appel au Pr Soumaré entre autres : Voilà qui j’ai découvert au milieu des ordures et des inondations au 5ème…

L’autre jour j’avais publié cette photo d’une mare géante qui m’empêchait d’arriver jusqu’au mécanicien de mon scooter. Une mare épaisse pleine d’ordures et d’eaux usées. Dans cette rue, il y a des métiers divers mais surtout le travail du fer. Tout au fond, au-delà de la mare, à l’angle on trouve l’espace d’un importateur de nos vieux scooter qui arrivent de toute l’europe en pièces détachées. Ce sont des antiquités mais elles roulent…
J’avais laissé là mon scooter à cause d’une panne mystérieuse. J’ai dû le récupérer aujourd’hui. Pendant que mon mécanicien s’occupait de démonter quelque chose, je suis allé avec un jeune mécano qui l’aidait dans la boutique pour acheter une courroie. C’est là qu’il m’a demandé discrètement s’il pouvait me poser une question.
Ce qui l’a encouragé à tenter sa chance, c’est qu’il m’a entendu pour meubler le temps me renseigner sur le circuit des motos depuis l’Europe jusqu’ici et j’ai dit que je fais la navette depuis l’Italie où j’ai vu des scooters qui ne coûtent rien. De plus il a certainement vu à mon expression une certaine bienveillance pour ce monde des petits mécaniciens de moto qui gagnent très peu vu que ceux qui achètent les scooter sont généralement fatigués et roulent en scooter car ils ne peuvent pas s’acheter une voiture. Mon cas est particulier car j’aime bien rouler en scooter ça me fait gagner un temps fou et j’ai déjà payé 2 fois le prix de la moto pour remettre le moteur à neuf.
Quand on s’est retrouvés seuls dans la boutique, il m’a demandé à voix basse si je pouvais l’aider à obtenir un visa pour quitter le pays. J’ai cru que c’était un de ces jeunes comme on en trouve mille sans qualification qui veulent fuir le pays en espérant mieux ailleurs. Je lui ai alors déconseillé d’aller en Europe comme je le fais chaque fois que je vois un candidat à l’immigration sachant ce qui l’attend. Après lui avoir expliqué pourquoi il doit éviter l’Europe je lui ai conseillé d’essayer d’aller aux USA et au Canada, sachant qu’il ne peut pas y aller en pirogue, car là-bas celui qui veut faire des petits boulots peut s’en sortir.
C’est là qu’il m’a dit qu’il ne voulait pas partir pour travailler mais pour étudier. Vu ça dégaine de mécanicien du 5ème, j’ai cru qu’il plaisantait. Quelle ne fut pas ma surprise quand je lui ai demandé ce qu’il voulait étudier : il m’a dit qu’il a une licence en biologie moléculaire et physiologie obtenue à l’université de Nouakchott Al AAsriya ! Il parle Anglais, Français, Hassanya, Poular, Wolof.
Il m’a appris qu’il a essayé d’avoir un visa pour continuer ses études aux USA où vit sa soeur mais assure qu’il a fait l’erreur de dire qu’il est célibataire et donc les américains ont refusé car pour eux ceux qui sont mariés en Mauritanie ont plus de change de revenir que les jeunes célibataires.
Surpris de le voir là derrière les grilles de ce comptoir, comme les grilles du pays, à vendre des petites pièces de scooter, il m’a dit que c’est la boutique de son oncle qui importe les scooters qu’il l’aide car actuellement il va de moins en moins à son lieu de stage.
Ce fut là ma seconde surprise ! Il m’a dit qu’il a fait un stage de 6 mois au centre hospitalier des spécialités dirigé par le Pr Outouma Soumaré ; il y faisait les prélèvements et même des analyses mais il n’a jamais reçu un sou et au bout de 6 mois il est découragé et il y va de moins en moins.
Je lui ai conseillé de reprendre ses études et d’aller au moins jusqu’en master. Il m’a expliqué la difficulté de s’inscrire : en octobre 2018 on lui a dit qu’il est arrivé trop tard pour s’inscrire la liste était pleine. Il n’y a que 30 places. En octobre 2019 il n’ a pas essayé il a voulu quitter le pays et ensuite il a fait le stage de 6 mois au CHS. Pour octobre 2020, il me dit que c’est impossible car ayant perdu 2 ans, il n’est plus prioritaire.
Aussi je lance deux appels :
Le premier à quiconque peut aider ce jeune à s’inscrire pour passer son master.
Sinon le second appel est au professeur Outouma Soumaré ou quiconque a un laboratoire afin de trouver un emploi à ce jeune afin qu’il gagne quelque chose en travaillant. D’ailleurs pour des stages de longue durée, 6 mois, pendant lequel le stagiaire fait un travail de technicien, on devrait donner au moins de quoi couvrir les frais de déplacements plus de quoi se nourrir au sortir du travail. C’est le minimum. Ces jeunes accepteront tout sans se plaindre mais c’est aux responsables d’avoir l’humanité de savoir qu’on ne peut pas prendre un stagiaire 6 mois sans lui donner un sou malgré un travail de 8H à 14H.
Je lui ai dit que je suis journaliste et je vais alerter le Pr Outouma Soumaré qui est un grand monsieur afin qu’il sache ce qui se passe. Peut-être lui trouvera-t-il quelque chose mais le mieux serait qu’il trouve quelqu’un qui l’aide à s’inscrire pour faire son master. Ensuite inchallah…
Il s’appelle Hamady Malal Dia, 28 ans. Ses coordonnées disponibles en m’envoyant un message privé.
Ahmed Ould Soueid Ahmed
Chezvlane Mauritanie
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire