Les voitures sahraouies continuent de rouler vers la frontière nord de la Mauritanie et le Maroc se prépare à un affrontement

Au milieu du silence officiel mauritanien ,concernant les développements qui se déroulent près des frontières nord du pays, le Front Polisario continue de préparer son plan de fermeture du passage terrestre, le plus vital qui alimente les marchés mauritaniens, avec des fruits, des légumes et d’autres denrées alimentaires de base

Une cassette vidéo circule,montrant des dizaines de Sahraouis roulant dans des voitures tout terrain , arborant les drapeaux du Front Polisario et se dirigeant vers le passage de Guerguerat, qui n’est qu’à 55 km de la ville de Nouadhib, capitale de l’économie mauritanienne.
Le silence officiel de la Mauritanie sur les développements dangereux à proximité de ses frontières va de pair avec une activité fébrile et des préparatifs de premier plan au niveau du front militaire marocain stationné sur la ceinture de sécurité près du passage.
Des sources médiatiques internationales s’attendaient à ce qu’une réaction marocaine, cette fois, soit forte et ferme contre le Front Polisario, en particulier après que le général Abdel Fattah El Warraq, inspecteur général des Forces armées royales marocaines, ait visité la ceinture de sécurité jeudi dernier.
Le chef du Polisario, Brahim Ghali, a adressé à la mi-janvier un message fort au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lui demandant de fermer le passage de Guerguerat, car selon la description du message, il est « illégal ».

La lettre du Polisario  indique que la poursuite de l’activité du point de passage constitue une « menace pour la situation générale dans la zone tampon » à la frontière nord de la Mauritanie.

Brahim Ghali a averti que l’activité continue de la traversée du Guergarat, pourrait être une raison pour déclencher «la guerre à tout moment».

Ghali a déclaré qu’il est du devoir du Conseil de sécurité de fermer le passage de la frontière, considérant qu’il menace « le fondement sur lequel se fondent le cessez-le-feu et les accords militaires connexes qui ont été convenus ».

Source : https://www.anbaa.info/?p=59301
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire