Le Premier ministre exprime son mécontentement face au comportement d’un membre du gouvernement (Document)

Le Premier ministre Mohamed Ould Bilal a ordonné au ministre de l’Enseignement supérieur Sidi Ould Salem de régler certains problèmes en suspens dans son secteur, affirmant: « Ignorer les décisions judiciaires , rendues en faveur de vos subordonnés, ne sert pas l’état de droit et les institutions désirées ».

Dans une lettre fuitée, le Premier ministre met s en garde le ministre de l’Enseignement supérieur sur les limites de ses responsabilités, précisant que « le devoir du ministère face  aux  jugements rendus à son  encontre,  est de faire appel judiciaire , jusqu’aux dernières étapes du contentieux, , qu’il juge inappropriés à son intérêt ou au profit des salariés de son secteur, mais quand  les décisions judiciaires en vigueur ,sont rendues, le ministère  doit se soumettre à l’autorité judiciaire ».

La lettre divulguée ,révèle le manque de respect de l’un des acteurs  de l’actuel pouvoir exécutif (le ministre de l’enseignement supérieur) ,envers l’autorité judiciaire, malgré la promesse et la directive du président.
C’est cet état de fait qui a conduit  les victimes du ministère  à recourir à l’autorité exécutive (le Premier ministre) afin de  contraindre le responsable de ce ministère à traiter sérieusement les décisions judiciaires.
Source : http://zahraa.mr/node/24959
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire