coupure d’eau à Nouakchott : le prix du baril se monte à 5000 Ouguiyas anciennes et encore faut-il en trouver

Les prix de l’eau ont monté en flèche ce vendredi dans la capitale, Nouakchott, après que l’eau ait  été coupée du réseau, au niveau de l’ensemble des quartiers de la ville, pendant plus de 48 heures.

Le prix du baril (200 litres) a atteint cinq mille anciennes ouguiyas dans certains quartiers, tandis que d’autres quartiers n’arrivent même pas à obtenir de quoi remplir un bidon,  malgré les déclarations rassurantes des ministres de l’hydraulique et de l’énergie concernant cette  récente crise .

Des informations contradictoires circulent quant aux  véritables causes de cette  dramatique pénurie d’eau dans toute la capitale du pays .

Certaines familles ont été contraintes d’acheter de grandes quantités d’eau , pour faire face à la totalité des risques potentiels, en attendant que le gouvernement surmonte la crise actuelle tandisque d’autres s’activent en tout sens , bidons en mains ou en voitures , pour disposer  du strict minimum nécessaire, de cette denrée rare

 

Source : http://www.zahraa.mr/node/24865 et adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire