Affaire BCM : En 1986, le président Maaouiya Ould Taya a limogé et mis en prison 2 ministres et le gouverneur de la BCM

Central Bank of Mauritania - WikipediaEn 1986, l’homme d’affaires Hmeida Ould Boucharaya voulait acheter un stade en Espagne qui coûtait l’équivalent d’un milliard d’ouguiyas, en monnaie forte ou devises.

Il ne lui a été possible de convertir ce montant en monnaie forte, qu’avec l’intervention des plus hautes sphères étatiques et avec l’approbation de trois organismes: le ministère de la Pêche, qui est le ministère tuteur du secteur de la pêche industrielle, le ministère des Finances et la Banque centrale.

Ould Bouchraya a contacté le ministre des Finances de l’époque, Mohamed Salem Ould Lak-hal,  proposant  une panoplie  de tentations financières, et lui miroitant  que l’affaire était liée au développement du secteur de la pêche et à l’exportation du poisson.

Ould  Lak-hal a appelé sa cousine, Khatou Mint Al-Boukhari, pour obtenir l’approbation de son mari, ministre de la Pêche de l’époque, Sidi Ould Cheikh Abdellahi.

Par ailleurs, Ould Lak-hal  n’a trouvé aucun problème, pour obtenir l’approbation du gouverneur de la Banque centrale de l’époque,Dieng Boubou Farba .

L’affaire a été conclue, tant bien que  le président Maaouia Ould Taya a été surpris, par son ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ould Minnih, venant l’informer d’une enquête du ministère espagnol des Affaires étrangères sur le montant transféré en une fois, de la Banque centrale de Mauritanie, pour acheter une aire de jeux ,à un homme d’affaires mauritanien?!

Cela a coïncidé avec un compte rendu rageur  , présenté par l’homme d’affaires Abdallahi Ould Noueiguith , au président Ould Taya ,au sujet de la dite affaire , conclue à son mépris , par son rival, Hmeida Ould Bouchraya.

L’opération constituait  un processus sans précédent, d’épuisement des réserves en devises de la banque centrale, .

Ould Taya a réagi en destituant les responsables de l’opération de leurs fonctions, à savoir:
Ministre des Finances Mohamed Salem Ould Lak-hal
Ministre de la pêche Sidi Ould Cheikh Abdallahi
Et le gouverneur de la banque centrale Dieng Boubou Farba

Il a ordonné leur arrestation et l’arrestation de l’homme d’affaires Hmeida  Ould Bouchraya.

Un rappel instructif au moment où la lutte contre la corruption devient une affaire publique.

Repris de la page Whatsapp d’Ahmed 49774377

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire