Violences contre les filles, la présidente de AMSME culpabilise les autorités de sécurité publique et parlementaires…

L’image contient peut-être : 6 personnes, dont Zeinabou Taleb Moussa, personnes souriantes, personnes debout et plein air, texte qui dit ’NON AU VIOL’Un lourd bilan de viol et meurtre sur une jeune fille Mauritanienne frappe Nouakchott
Hier soir une jeune fille née en 1993 a ete kidnappée violée et tuée par une bande d’assassins dans une insécurité totale.
Cette fille qui habite Arafatt est sortie avec une autre amie et ses deux frères à la recherche de l’air sur la route AZIZ à Dar Naim .
Une fois en place ,elle s’est isolée pour uriner et elle a été kidnappée puis violée et retrouvée par la gendarmerie jettée morte sur la route .
Ce bilan lourd de viol et de meurtre n’est pas un acte isolé en Mauritanie et est devenu presque le quotidien, faute de lois qui protègent les femmes et de sécurité dans votre pays .
Nous responsabilisons le gouvernement Mauritanien qui n’a pas pu adopté une loi qui protège ces femmes contre ces violences barbares ,ainsi que les personnes hommes et femmes qui se sont opposés à l’adoption de la loi qui protege les femmes et filles contre les violences.
Je lance un appel aux femmes Mauritaniennes d’être solidaires et d’être prêtes à défendre efficacement leur droit à la protection et ne pas rester les bras croisés ,sous la menace et la violence, tous les jours sans aucune réaction de la part des autorités

Zeinabou Taleb Moussa

Présidente AMSME

Lira aussi :

Nouakchott-Nord : Une jeune fille violée puis assassinée par un gang

Nouakchott-Nord : Une jeune fille violée puis assassinée par un gangTawary – Une jeune fille âgée de 15 ans environ a été violée puis assassinée, dans la nuit du vendredi 4 septembre 2020, par un gang aux environs de la route de la Résistance (Dar-Naim), rapporte Zahra Chinguit dans sa livraison d’aujourd’hui.Alertée la police s’est rendue sur le lieu du drame et a informé les autorités judiciaires pour le constat des faits. Par la suite, la dépouille a été transportée l’hôpital Cheikh Zayid pour les formalités avant l’enterrement, dit-on.Selon notre source, les autorités ont ordonné l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur les causes et les aboutissants ce crime. A la lumière de l’enquête, les forces de sécurité doivent déloger les auteurs de ce crime.Ces derniers temps, les cas de vols à la tire ne se comptent plus en particulier dans cet endroit (Route Aziz) très fréquenté par la gente féminine et qui sont le terrain de prédilection de voleurs également qui sont entrés dans ce vieux métier de la facilité.

En plus, les quartiers avoisinants sont très visités par les bandes de malfaiteurs armés de couteaux et de poignards, racontent des habitants.

via cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire