Possible composition de la Haute Cour de Justice (HCJ)

Possible composition de la HCJ Invité jeudi soir par la chaîne thématique Al Barlemaniya, le député du Rassemblement des Forces Démocratiques et président du Manifeste des Harratines, El Id Ould Mohameden, a déclaré que normalement il devrait être procédé à la composition de la Haute Cour de Justice au cours de cette session extraordinaire de l’Assemblee nationale.

Selon les derniers amendements constitutionnels, tous les membres de cette Haute Cour qui est l’instance judiciaire habilitée constitutionnellement à juger les hauts responsables dont le président de la république pour des faits de haute trahison doivent être membres de l’assemblée nationale.

L’honorable député a rappelé qu’aucun membre de la commission d’enquête parlementaire ne peut y être coopté puisqu’il est impossible d’accuser et de juger en même temps. Une commission d’enquête parlementaire qui a été mise sur pied par le parlement mauritanien et qui a travaillé pendant cinq mois sur 11 dossiers pour produire un rapport que les plus hautes autorités ont remis à la justice.

Le parquet général a chargé la police des crimes économiques et financiers de procéder à une enquête préliminaire à travers la convocation de toutes les personnalités dont les noms ont été cités dans le rapport.

Ainsi, trois anciens premiers ministres, des ministres, des hommes d’affaires et autres (notaires, intermédiaires) et même l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz ont été convoqués et entendus par la police chargée de la répression des crimes économiques et financiers.

Convoqué trois fois par la police, l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a refusé de collaborer en refusant de répondre aux questions des enquêteurs estimant avoir une immunité constitutionnelle d’une part et que même au cas ou il devrait être jugé, il ne peut l’être que par la Haute cour de justice, d’autre part.

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire