La police se prépare à ouvrir un dossier « Fondation Rahma » sur fond de soupçons de « blanchiment d’argent »

Des sources liées à  la commission d’enquête parlementaire ont indiqué que la police de la criminalité économique se prépare à ouvrir le dossier de la fondation caritative « RAHMA », dirigé par Badr Ould Abdel Aziz, fils de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les sources ont confirmé que la police est en train d’ouvrir le dossier de cette fondation  sur la base de violations de la loi sur la corruption, mais ajoutera d’autres violations dont  le blanchiment d’argent.

La source a ajouté: «Les policiers enquêteront sur   l’argent provenant de la contrebande et des sociétés écrans, « selon la loi sur le blanchiment d’argent, en plus de la loi anti-corruption.
Ces dernières semaines, la justice mauritanienne a saisi des dizaines de voitures, camions et véhicules qui étaient garés dans des lieux appartenant à cette fondation , mais la justice l’a assimilé à des propriétés de l’ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz, ou de son gendre, Mohamed Ould Mboussabou.

Le président de la fondation , Badr Ould Abdel Aziz, a publié une déclaration dénonçant ce qu’il a qualifié d ‘«attaques lâches contre les membres de la fondation et ses magasins», la décrivant comme « une réponse injuste au passage de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz devant un parti politique qui a adopté sa proposition et a attiré ses partisans». .

Le président de la fondation  a annoncé qu’il porte l’entière responsabilité de l’ensemble de ses propriétés aux autorités, ajoutant qu’il est en possession de tous les papiers et preuves qui prouvent la légalité de toutes ses propriétés et les sources de leur financement.

Source : https://alakhbar.info/?q=node/27579

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire