Les juteux contrats électriques attribués en fin de règne d’Aziz sont annulés

Les juteux contrats électriques attribués en fin de règne d’Aziz sont annulés Le fait n’a pas eu droit à la une des journaux mais les gros contrats électriques attribués en fin de l’ère Mohamed Ould Abdel Aziz ont été annulés.

Il s’agit du contrat de conception de fourniture et de montage d’une ligne de 225 kV et de la réalisation de postes associés à Beni Nagi ; de la réalisation des postes associés électriques entre Nouakchott et Zouerate et du marché électrique Nouakchott-Keur Macene.

Le contrat de conception de fourniture et de montage d’une ligne de 225 kV et de la réalisation de postes associés à Beni Nagi est le lot principal du projet d’interconnexion électrique Nouakchott-Tobene (Sénégal).

D’un montant d’un peu plus de 16 milliards d’ouguiyas il avait été attribué le 25 juillet 2019 à l’indien Kalpataru au terme d’une procédure d’attribution de plus accélérées.

Le projet électrique Nouakchott-Keur Macène d’un montant de 16,3 milliards d’ouguiyas dont la première pierre a été posée par Mohamed Ould Abdel Aziz le 23 juillet a été lui aussi attribué à Kalpataru, mais de gré à gré cette fois-ci.

La réalisation des postes associés – lot 2 du projet électrique Nouakchott-Akjoujt-Atar-Zouerate – quant à elle avait été adjugée au consortium chinois Sinotec/Guangxi pour un montant de 24,7 millions $ en avril 2019.

Le consortium avait gagné aussi le lot principal du projet en question à savoir la réalisation de lignes de haute tension allant de la centrale duale de Nouakchott à Zouerate en passant par Akjoujt et Atar pour un montant de 128 millions $.

Ces sociétés qui se retrouvent évincées de leurs contrats électriques avaient le même représentant en l’occurrence Mohamed Ould M’Sabou contre qui pèsent des soupçons de corruption. L’intéressé serait actuellement placé sous contrôle judiciaire.

Mauriweb

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire