Le Parlement donne son feu vert à la CEP d’enquêter sur l’île offerte à l’Emir du Qatar et des faits de corruption

Le Parlement donne son feu vert à la CEP d'enquêter sur l'île offerte à l'Emir du Qatar et des faits de corruptionMourassiloun – Le parlement mauritanien a adopté le jeudi 23 juillet courant en début d’après-midi, au cours d’une séance plénière, une recommandation modifiant la résolution de l’Assemblée nationale n ° 001-2020 du 30 janvier 2020, qui prévoit la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

La nouvelle recommandation que le président du Groupe parlementaire du parti de l’Union Pour la République (UPR), au pouvoir, le député Habib Brahim Diah, avait introduite, permettra à la commission d’enquête parlementaire de mener des investigations sur les deux affaires suivantes :

- Les faits susceptibles de porter atteinte à l’intégrité territoriale de la République islamique de Mauritanie

- Les violations éventuelles des dispositions de la loi n ° 014-2016 du 15 avril 2016 relative à la lutte contre la corruption.

Le premier dossier porte sur des allégations relatives à l’accusation de l’ancien Président Mohamed Ould Abdel Aziz selon lesquelles, il a octroyé l’Ile « Tidra» à l’ancien Emir du Qatar Hamad Ben Khalifa.

Une affaire dont la commission d’enquête parlementaire a requis l’inclusion dans la liste des dossiers objet de ses enquêtes lancées depuis prés de 6 mois environ.

Edité par Mourassiloun

Traduit de l’Arabe par Cridem

L’Article Original

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire