Affaire BCM : Détails surprenants …

L’affaire des 75 000 euros de la Concorde détournés par la FFRIM : la cour suprême rend son verdictTebiba Mint Aly N’Diaye (caissiere BCM) a déclaré , dans les procés verbaux d’audition,  que Mme Aicha Mohamed Lemine Ahmed Salem, née dans la moughataa du Ksar  et attachée au cabinet présidentiel , service du protocole auprés de la premiére dame, est, à  plusieurs fois et depuis  de nombreuses années, venue  à la banque centrale, pour y déposer  d’énormes sommes de billets  500 euros, et prendre en échange des billets  100 euros … Tebiba pensait  que les sommes provenant du palais présidentiel  sont fausses….

La police a organisé une confrontation entre les deux femmes …!
Mme Aicha n’a pas nié l’affaire et a dit qu’elle n’était qu’une «messagère» et que Tebiba  ne lui avait jamais dit que les billets  étaient faux …Le  gouverneur de la banque centrale controlait les sommes et ordonnait à Tebiba de faire le nécessaire.

Par ailleurs, il semble que Ould Bahia, l’ancien directeur du cabinet présidentiel , échangeait également des billets contre d’autres… et en quantités importantes…!

Après un scandale à ce niveau, tout le stock de devises mauritanien doit être examiné.
Le  gouverneur de la banque centrale , ses directeurs et l’épouse de l’ancien président  doivent etre convoqués devant la justice. L’ancien directeur du cabinet du président, devenu ambassadeur accrédité en France  doit etre arreté … et soumis  à enquête.

Il n’est pas raisonnable d’appliquer la loi aux faibles et laisser les forts et puissants ..!

Oh! Yuba ! est ce que les faux billets  d’Accra sont-ils de l’argent, …?

La loi est au-dessus de tout le monde … Si je  n’avais  pas lu les Procés verbaux d’audition  , je n’y aurai cru  … C’est pourquoi j’ai noté  ce qui précède.

Mohamed Moine  ( Page FB )

Traduit par adrar info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire