Deux membres du gouvernement commentent les résultats du Conseil des Ministres

A l’issue du Conseil des Ministres qui s’est tenu ce jeudi 9 juillet 2020, sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, Président de la République, deux membres du gouvernement sont revenus en longueur sur les travaux dudit conseil.

Il s’agit du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem et du Ministre des Finances, Dr. Mohamed Lemine Ould Dhehby.

Prenant la parole le premier, le porte- parole du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem a indiqué que durant la réunion hebdomadaire, le conseil a examiné et adopté des projets de loi, de décrets et des communications.

Deux projets de loi ont été mis en exergue durant la rencontre avec les médias.

Il s’agit d’abord du projet de loi autorisant la ratification de la Convention sur l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale telle qu’amendée par le protocole d’amendement, signée le 12 février 2019 à Paris, entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE).

Le second projet loi poursuit Dr Sidi Ould Salem, porte sur la ratification de la Convention régissant le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction du pont de Rosso signée en date du 18 février 2020, à Nouakchott, entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et le Gouvernement de la République du Sénégal.

Revenant plus en détail sur ces projets de loi, le Ministre des Finances, Dr. Mohamed Lemine Ould Dhehby, a souligné que la Mauritanie va pouvoir entamer la procédure de ratification de la convention avec l’OCDE.

Il a souligné à cet effet que l’adhésion de la Mauritanie à cette convention, permettra d’élargir le réseau de pays avec lesquels elle peut échanger des renseignements, mais également d’accéder à des recoupements d’informations, dont ceux ayant relatifs aux multinationales installées sur son territoire.

Toujours au chapitre des avantages que confère l’adhésion à cette convention, le Ministre des Finances évoque le renforcement de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d’argent et la corruption.

S’agissant du projet de loi autorisant la ratification de la Convention régissant le régime fiscal et douanier applicable au projet de construction du pont de Rosso, le Dr Dhehby a précisé qu’il vise à déterminer les règles fiscales en matière d’exonération et d’admission temporaire, dont les exemptions en matière des droits et taxes d’entrée.

Il a noté que des entreprises installées aussi bien en Mauritanie qu’au Sénégal peuvent bénéficier des avantages de ce régime spécial crée par ladite convention.

A la suite de la présentation de ces deux projets de loi, la séance de questions/réponses a été ouverte. Ainsi, répondant à une question sur le dé-confinement, le, porte-parole du gouvernement, a expliqué que la Mauritanie, à l’instar d’autres pays du monde est soucieuse du bien- être de ses citoyens en cette période de pandémie.

De ce fait, la reprise de l’activité économique s’avère une nécessité à ce stade de l’évolution de l’épidémie. En espérant que le pic soit passé, il a rassuré sur le fait que le pays est outillé pour faire face à la maladie et appelle à la vigilance et au respect des gestes barrières. Les efforts du gouvernement dans ce sens vont se poursuivre.

Pour finir, le ministre a indiqué que la situation que traverse la Banque Centrale de Mauritanie est prise au sérieux, affirmant que des procédures sont en cours aussi bien en interne qu’en externe, afin de situer les responsabilités et de sanctionner les responsables.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire