La Commission d’Enquête Parlementaire (CEP) met en garde l’ex-président Ould Abdel Aziz

La Commission d'Enquête Parlementaire (CEP) met en garde l'ex-président Ould Abdel AzizMourassiloun – La Commission d’Enquête Parlementaire a contacté, après le refus de l’ex-président Aziz de réceptionner la convocation qu’elle lui a adressée, certains de ses proches auxquels il est fortement lié, le mettant en garde à travers eux, au cas où il ne se présentera pas devant ses limiers le jeudi 9 juillet à 12h.En cas d’absence, la commission changera sa manière de procéder, sans plus d’explication, ont révélé des sources généralement informées. Toutes les hypothèses y compris le recours à la force publique pour présenter l’ex Chef de l’Etat devant les limiers de la commission sont possibles, rapportent les sources précitées.

Des sources avaient indiqué mardi le refus de Ould Abdel Aziz de réceptionner la convocation de la commission, qui lui a été apportée par un huissier de justice, avaient révélé des sources.

Le porte-parole de la commission d’Enquête Parlementaire (CEP) Lemrabott Ould Benahi avait affirmé, il y a une période, que la commission jouissaitt de tous les pouvoirs légaux pour présenter, par la force publique devant elle, tout responsable.

Edité par Mourassiloun

Traduit de l’Arabe par Cridem

L’Article Original

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire